publicité

Visite présidentielle : un dispositif normal pour la sécurité de François Hollande

La visite de François Hollande, président de la République française, à La Réunion est organisée minute par minute. Chaque déplacement du chef de l’Etat est millimétré. Cependant, c’est une organisation classique pour une telle visite.

© D.R
© D.R
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
L’avion présidentiel se posera à l’aéroport de Pierrefonds de La Réunion, ce vendredi 25 Juillet 2014 à 7 heures du matin. Après l’accueil d’usage pour un président de la République, François Hollande et son cortège fileront vers Saint-Joseph.
Cette route sera quadrillée de A à Z. Les membres du GSPR (Groupement de sécurité du président de la République) ainsi que deux escadrons de gendarmes mobiles ont déjà repéré le parcours. A chaque carrefour, un représentant des forces de l’ordre sera pré positionné pour faciliter la circulation du convoi. Les lieux où François Hollande sera à « découvert » ont été inspectés. Des tireurs d’élites seront dispatchés sur les points « sensibles ».  
Ce dispositif n’a rien d’exceptionnel, le nombre de policiers et de gendarmes et les moyens déployés sont à minima, pour assurer la sécurité du chef de l’Etat.
 
Trois avions pour un déplacement
 
En période de crise et au moment où l’on demande aux Français de faire des efforts, le déploiement de moyens peut choquer. Pourtant la feuille de route est toujours la même, sauf demande particulière du premier des Français. François Hollande n’a pas eu d’exigences particulières. Il viendra comme toute la délégation dans l’A 330 présidentiel acheté par son prédécesseur, mais cet Airbus doit être accompagné de deux autres aéronefs. Un Falcon 7X et un A 310 de l’armée de l’air sont du voyage pour suppléer une éventuelle avarie « d’Air force France ».
La seule « exubérance » du Président tient à son lieu d’atterrissage : Saint-Pierre. Cet aéroport ne dispose pas des passerelles nécessaires pour l’accueil de l’A 330. Air France va transférer le matériel dans la nuit de jeudi à vendredi.
La préfecture comme la présidence est très discrète concernant la sécurité du chef de l'Etat. Toutes les demandes de reportage de Réunion 1ère télévision sont restées lettres mortes. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play