réunion
info locale

Crise requins: Comment l'IRT contre-attaque sur les réseaux sociaux

requins
L'IRT contre attque
Dans les locaux de la cellule de crise de l'IRT
Ile de la Réunion Tourisme (IRT) a sa brigade de contre-attaque! Une cellule de crise composée de trois personnes surveille les messages et commentaires postés sur les réseaux sociaux après chaque événement lié à la crise requins. C'est le cas depuis l'attaque qui a eu lieu à Saint-Leu.
Il sont trois à la Réunion, mais une agence de communication digitale basée en métropole travaille avec eux. Trois personnes chargées de contrôler les commentaires et répondre aux questions sur Twitter ou Facebook dès que la crise requins pointe son nez. La cellule de crise a constaté que la toile ne s'est pas enflammée après la dernière attaque ce mercredi à Saint-Leu, mais quelques articles de presse auraient "mis à mal l'image de la destination Réunion". 
Pour rassurer les éventuels touristes indécis, un email contenant les "bonnes informations" est envoyé à 5000 agences de voyages.
Pour Patrick Serveaux, nouveau président de l'IRT, il faut arrêter de pratiquer l'auto flagellation et continuer à communiquer sur les aspects positifs de la destination Réunion.
L'IRT est très active sur internet. Sa page Facebook est la 3ème en nombre de fans dans le domaine du tourisme.

 

Publicité