Affaire de la tête de cochon devant la mosquée de Dzaoudzi : de la prison pour les femmes de militaires

justice
Justice
Deux épouses de militaires étaient jugées par le tribunal correctionnel de Mamoudzou, dans l’affaire de la tête de cochon déposée devant la mosquée de Dzaoudzi le 1er janvier dernier. Elles ont été condamnées à neuf mois de prison, dont six avec sursis.
L’une des femmes a été déclarée coupable d’avoir déposé la tête le soir du réveillon, après un repas de fête fortement arrosé. L’autre, épouse d’un légionnaire, était à l’initiative de ce geste et avait trouvé la tête de l’animal. Un militaire de la gendarmerie maritime a lui été reconnu coupable d’avoir conduit sa compagne à la mosquée. Il a été condamné à six mois de prison avec sursis. Aucun des trois prévenus n’était présent au tribunal. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live