réunion
info locale

Didier Robert appelle le gouvernement à s'engager d'avantage pour l'emploi

politique
Didier Robert, Président du Conseil Régional
Didier Robert, président du Conseil régional de La Réunion ©Richard Bouhet/AFP
Didier Robert sénateur et président de la Région, appelle le gouvernement à s'engager davantage pour la jeunesse réunionnaise et pour l'emploi.
Voici le communique de Didier Robert

Les mouvements de contestation de jeunes sur plusieurs communes, et principalement à Saint-Denis ces jours derniers, sont une fois de plus la démonstration d’un profond malaise et le signe de vraies difficultés que rencontrent beaucoup trop de Réunionnais.
C’est aussi la démonstration que la formation et l’emploi doivent demeurer impérativement au rang des priorités des politiques publiques.
C’est tout le sens de l’engagement que j’ai voulu donner depuis 2010 en tant que Président de la Région.

Je rappelle que la formation professionnelle est aujourd’hui le premier budget de notre collectivité avec plus de 100 millions d’euros mobilisés chaque année pour des milliers de jeunes Réunionnais.

Je rappelle encore que la politique de grands chantiers que nous avons confortée a permis de soutenir durablement les entreprises du BTP et les petits transporteurs notamment : la Nouvelle Route du Littoral, le transport en commun, les investissements pour les aéroports de Pierrefonds et de Roland Garros, les travaux financés par la Région dans toutes les communes depuis 4 ans ( plus de 300 millions pour les écoles, les équipements sportifs et culturels ).

Je rappelle encore la stratégie économique que nous avons consolidée en faveur des secteurs fortement créateurs d’emplois comme le tourisme, les énergies nouvelles, l’agriculture et les filièresagro-alimentaires, le numérique…

Je rappelle encore le dispositif emplois verts qui a permis de créer en 4 ans plus de 8500 emplois….
C’est tout ce travail engagé avec d’autres acteurs publics, avec les entreprises locales qui a permis, en 4 ans, de stabiliser le niveau de chômage ces derniers mois, après la très forte augmentation que nous avons connue depuis la crise de 2008 .

Aujourd’hui, nous ne remporterons collectivement ce combat pour l’emploi qu’à la condition de soutenir le projet pour La Réunion que nous portons depuis 2010 sur le long terme ; ne pas changer de cap et de stratégie en permanence.
Nous devons dans le même temps exiger davantage de nos gouvernants. C’est vrai que la crise frappe l’ensemble de notre pays mais elle est bien plus dure ici. Le gouvernement doit mieux entendre les appels des Réunionnais, et plus particulièrement l’appel des jeunes.

Le Président de la République lors de son passage dans notre île s’est prononcé sur la signature d’un contrat de plan Etat-Région pour la période 2014-2020 avant la fin de cette année.

Je serai extrêmement vigilant sur le niveau d’engagement de Gouvernement en faveur de La Réunion.
Ce sont les entreprises et notamment les très petites entreprises qui créent de l’emploi sur le long terme. Nous devons mieux les accompagner ( défiscalisation, baisse des charges…).
Je plaide pour une mobilisation totale de tous les acteurs, au niveau européen, au niveau de l’Etat et des collectivités locales aux côtés des entreprises au service de l’emploi local.
Publicité