Pêche au thon : la vidéo choc de Greenpeace

environnement
Greenpeace Thon
Capture d'écran
La vidéo montre les dégâts causés par l'une des techniques de pêche les plus destructrices : les dispositifs de concentration de poissons (DCP). On peut voir toutes les espèces (même lorsqu'elles sont protégées) prises dans les filets des pêcheurs: requins baleine, raies, tortues, etc... 
La campagne "Que cache votre boîte de thon?" lancée il y a plusieurs semaines par Greenpeace atteint son apogée ce mardi avec la mise en ligne de vidéos tournées par des pêcheurs à bord de leurs propres bateaux. Parmi ces thoniers, selon Greenpeace, il y a le thonier Dolomieu, propriété de la société réunionnaise Sapmer. Information démentie par la Sapmer.
 
Sapmer ou pas, la technique DCP est très utilisée, et les animaux capturés en même temps que les thons n'ont quasiment aucune chance de survie. Ils sont relâchés dans l'océan, au mépris de toutes les règles de sauvegarde des espèces menacées ou protégées. 
 
Greenpeace réclame l'arrêt total de la technique DCP, utilisée notamment dans l'océan indien.
 
Selon le Huffington post, "les traceurs de ces navires auraient enregistré plusieurs arrêts dans des ports des Seychelles où sont installées les conserveries IOT (Indian Ocean Tuna Limited), celles-là même appartenant au groupe MW Brands qui détient la marque française Petit Navire et d'autres marques de boîtes de thon que l'on retrouve dans les rayons des supermarchés Leclerc et Casino."
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live