réunion
info locale

La décision de la commission des comptes de campagne très attendue à Saint-Paul

politique
Duel entre Huguette Bello et Joseph Sinimalé
©DR
Joseph Sinimalé, maire de Saint-Paul,se dit serein et affirme ne pas avoir reçu la notification de la commission. Face à lui, Huguette Bello, s’étonne de ce retard et affiche la validation de ses propres comptes.
La décision de la commission nationale des comptes de campagne concernant l’élection de Joseph Sinimalé n’est pas encore arrivée, mais elle est déjà très commentée.
Huguette Bello, ancienne première magistrate de cette commune, s’interroge sur la lenteur du courrier destinée à son adversaire, alors qu’elle a déjà reçu sa missive.
Il n’en fallait pas plus pour relancer les spéculations sur un éventuel troisième tour sur tapis vert. Joseph Sinimalé, interrogé sur l’éventualité d’une rétention d’information, a souligné, avec humour, qu’il ne souffre pas de phobie administrative et qu’il ouvre les lettres sans la moindre appréhension.
 
Invalidation de l’élection, 10 ans de prison
 
Les contrôles des comptes de campagne ne concernent pas uniquement les dépenses liées à la période ou les élus battent le terrain. Les experts épluchent également, les recettes et les sorties d’argent un an avant la date du 1er tour de l'élection.
Le montant du plafond des dépenses est fixé en fonction du nombre d’habitants de la commune. Il est également majoré pour les listes présentes au second tour.
Ces comptes sont validés par un membre de l’ordre des experts comptables agréés. Ils sont déposés avant 18 heures, le dixième vendredi suivant le premier tour du scrutin.
En cas de non respect des règles les peines encourues peuvent, outre l’invalidation du scrutin, aller jusqu’à 10 ans de prison, 150 000 euros d’amende et 5 ans de radiation des listes électorales.
Publicité