publicité

L'obésité peut faire perdre jusqu'à huit années d'espérance de vie

On connaissait les conséquences de l'obésité sur la santé (maladies cardiovasculaires, accident vasculaires cérébraux, diabète...), mais une étude canadienne, publiée vendredi 5 décembre, donne un aperçu de années d'espérance de vie perdues à cause de ce surpoids.

Un vacancier sur une plage de Tenerife en 2010 © Tibor Vegh
© Tibor Vegh Un vacancier sur une plage de Tenerife en 2010
  • Réunion 1ère
  • Publié le , mis à jour le
L'obésité et l'obésité sévère sont ainsi susceptibles de faire perdre jusqu'à huit ans d'espérance de vie et jusqu'à 19 années de vie en bonne santé aux personnes concernées, selon les conclusion de cette étude conduite par le Dr Steven Grover de l'université McGill (Montréal) et publiée dans la revue spécialisée, The Lancet Diabetes & Endocrinology.

L'excès de poids est défini en fonction d'un indice de masse corporel élevé (IMC: poids divisé par la taille au carré) : le surpoids correspond à un IMC de 25 ou plus, l'obésité à un IMC égal ou supérieur à 30 et l'obésité sévère à un IMC supérieur à 35. Dans le détail, les gens en surpoids perdent entre 0 et 3 ans d'espérance de vie, les obèses (IMC de 25 à 30) entre un et six ans, tandis que les grands obèses perdent entre une et huit années d'espérance de vie.

1,4 milliard de personnes concernées

Autre enseignement : plus un individu est en surpoids jeune, plus le retentissement sur sa santé sera important. Les pertes d'espérance de vie les plus importantes concernent ainsi les jeunes adultes, âgés de 20 à 29 ans.

Selon l'OMS, le nombre de cas d'obésité a doublé depuis 1980. Le surpoids concerne 1,4 milliard de personnes de 20 ans et plus, parmi lesquelles plus de 200 millions d'hommes et près 300 millions de femmes sont obèses.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play