réunion
info locale

Les artisans taxi durcissent les barrages filtrants devant l’aéroport Roland Garros mais annulent l’opération escargot

social
20141215 manif taxis
©Nathalie Rougeau
Les taxiteurs demandent l’ouverture de négociations sur le nouveau plan  de transport public car jaune en vigueur depuis le 11 décembre. Ils n'étaient pas assez nombreux ce lundi pour déclencher l'opération escargot.
Les membres du Syndicat des artisans taxi de La Réunion avaient prévenu : s’ils n’obtenaient pas la tenue d’une réunion entre la profession et les élus du Conseil général, ils organiseraient une opération escargot au départ de l’aérogare à partir de 11h00 ce lundi, pour faire entendre leurs revendications. Ce serait le début du durcissement de leur mouvement de protestation.
Mais ce matin environ vingt taxis étaient présents à 11h.
Devant la faible mobilisation, l’opération escargot a été annulée

 
Au cœur du mécontentement : le nouveau plan car jaune mis en place mercredi par le Conseil général et l’augmentation des rotations des « zéclairs », ces navettes qui relient notamment  Saint-Denis à Saint-Pierre à la vitesse normale d’une voiture de tourisme.
En cause également, la ligne T qui relie les aéroports de Pierrefonds et Roland Garros en passant par la côte Ouest, desservant la zone balnéaire.
 
En cette période de grande affluence à l’aéroport Roland Garros, il est conseillé aux voyageurs de prendre leurs dispositions pour être à l’heure pour les avions au départ en raison du durcissement des barrages filtrants.

En images avec Nathalie Rougeau, Thierry Chapuis et Frédéric Testa
En interview
  • Mohamed Aitarab, dionysien
  • Ary-Claude Caro, président du syndicat des artisans taxi de la Réunion