publicité

Suspicion d'Ebola : les résultats se font toujours attendre. La patiente "se porte bien"

Toujours pas de résultats pour La femme hospitalisée vendredi à Saint-Denis et suspectée d'être atteinte du virus Ebola. Un prélèvement de sang a été envoyé à l'Institut Pasteur de Lyon pour y être analysé. Les résultats ne sont toujours pas connus.

A l'hôpital Bégin, en banlieue de Paris, le dispositif sanitaire a déjà servi à soigner avec succès une infirmière contaminée en Afrique © THOMAS SAMSON / AFP
© THOMAS SAMSON / AFP A l'hôpital Bégin, en banlieue de Paris, le dispositif sanitaire a déjà servi à soigner avec succès une infirmière contaminée en Afrique
  • Réunion 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Les résultats devaient être connus en fin de journée. Ils n'ont toujours pas été dévoilés.

Mais la préfecture a publié cette nuit à deux heures, un communiqué rassurant :
"Suspicion de cas Ebola à La Réunion - Point de situation
Le vendredi 12 décembre, une personne a été admise au CHU de La Réunion dans le cadre du protocole de suivi des personnes ayant séjourné dans un pays où l’épidémie d’Ebola s’est développée. 
A ce jour elle se porte bien et son état de santé ne suscite pas d’inquiétude. Les dernières vérifications biologiques sont en cours.
Dans l’attente de ces résultats, la patiente reste en observation au CHU."

La patiente, qui vit à la Plaine des Cafres, avait été hospitalisée vendredi. Chez elle, elle avait été prise d'une fièvre modérée et avait appelé l'Agence de Santé Océan Indien (ARS OI) comme le prévoit le protocole national. Le SAMU l'a alors transférée à l’hôpital Félix Guyon de Saint-Denis où elle a été prise en charge dans une unité sécurisée.

Selon la préfecture, toutes les mesures de confinement nécessaires avaient été prises. Des rappels de personnels ont été effectués par le directeur du CHU afin d'assurer sa prise en charge dans les meilleures conditions.

La patiente bénéficiait d'un suivi médical, comme c'est le cas pour toutes les personnes revenant d'un séjour humanitaire dans une zone à risque. "Jusqu'à son départ de Paris pour la Réunion, elle ne présentait ni fièvre ni symptômes" selon la préfecture. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play