réunion
info locale

Pour passer de bonnes vacances sans attaque de requin

société
20141222 Plage Grande Anse
©Gilbert Hoair
La préfecture rappelle les consignes de sécurité et de prudence  à respecter dans les zones où la baignade est autorisée.
Depuis le début de l’année, pas moins de 50 signalements attestent de la présence régulière de requins bouledogue et tigre le long des côtes de La Réunion.
Les stations d’écoute situées aux abords des zones d’activités nautiques, notamment à Saint-Paul ont détectés la présence de requins marqués.
 
Jusqu’au 15 février 2015, les activités nautiques et la baignade sont interdites, sauf dans les lagons et les espaces aménagés et surveillées.
 
Les zones surveillées peuvent être dangereuses

La préfecture rappelle qu’en plus  des drapeaux rouge, jaune et vert, une signalétique spécifique relative au risque requins est mise en place.
 
  • si la présence d’un requin est signalée ou observée, la flamme rouge représentant un requin est hissée ;
  • le drapeau avec la flamme orange représentant un requin indique quant à lui que les conditions météorologiques sont propices à la présence de requins.
 
Enfin des conseils de sécurité et de prudence sont à observer :
 
Avant de se mettre à l’eau
  • vérifier la couleur du pavillon hissé et consulter les panneaux d’informations ;
  • recueillir les informations utiles auprès des services compétents, comprenant les éventuelles mesures d'interdiction auprès des municipalités ainsi qu'auprès du Centre  régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) de La Réunion ;
  • se renseigner auprès des maîtres nageurs sauveteurs du poste de surveillance de la plage sur les dangers éventuels : courants, conditions météorologiques (forte houle, orage,  intempéries), qualité de l’eau (eaux troubles, pollution) ;
  • Ne jamais se mettre à l’eau dans une zone interdite ou signalée dangereuse.

Une fois à l’eau  
  • ne pas relâcher sa vigilance :  le risque « zéro » n’existe pas, y compris lorsque l'on pratique une activité nautique dans un espace aménagé et surveillé ;
  • ne pas se baigner en cas de blessure ;
  • privilégier la pratique collective des activités nautiques, sous l’encadrement et la responsabilité des professionnels de la mer;
  • en cas de pêche sous marine, ne pas conserver ses prises sur soi : les déposer le plus rapidement possible sur sa bouée ou dans son bateau.