Au Pakistan, des tribunaux militaires instaurés pour juger les affaires de terrorisme

monde
Pakistan
Un étudiant devant le mur en hommage aux victimes de l'attaque de l'école de Peshawar, au Pakistan, le 22 décembre 2014. (MUSARRAT ULLAH / CITIZENSIDE.COM / AFP)
L'annonce intervient une semaine après l'attaque d'une école de Peshawar, dans laquelle 133 enfants ont péri.
Les responsables politiques du Pakistan ont décidé d'instaurer des tribunaux militaires pour les affaires de terrorisme, mercredi 24 décembre. L'annonce intervient une semaine après le massacre de 149 personnes, dont 133 enfants, par un commando taliban, dans une école de Peshawar. Le Premier ministre pakistanais a en outre levé le moratoire sur la peine de mort, autorisant l'éxécution des personnes coupables d'actes terroristes, rappelle L'Express.
 
Une réponse à l'attaque de Peshawar
 
"Les partis politiques sont tombés d'accord pour instaurer des tribunaux militaires après presque onze heures de délibérations, a déclaré un haut responsable du gouvernement, sous couvert d'anonymat. Toutes les affaires de terrorisme relèveront de ces tribunaux militaires."
 
Le Pakistan est sous le choc après l'attaque de cette école militaire par des snipers et des kamikazes talibans, lourdement armés. Trois jours de deuil national avaient été décrétés par les autorités en hommage aux victimes, pour la plupart âgées de 10 à 20 ans.