Deux heures et 30 minutes de queue avant de faire le plein : les automobilistes ne décolèrent pas

social
20150129 File d'attente
©Reunion1ere
La grève des pompistes au lendemain de la fermeture des stations pour soutenir la famille Aho-Nienne passe mal.
Ce matin devant  les rares stations  ouvertes les files d'attente s’allongeaient.
Il fallait pour certains automobilistes patienter deux heures et trente pour faire le plein de carburant.

Les commentaires allaient bon train : « On commence à avoir marre » ou encore «  on nous prend en otage » « ce n’est pas le moment, c’est la rentrée scolaire » « c’est du grand n’importe quoi ».

Ce jeudi après midi les négociations ont repris entre les gérants grévistes et le préfet.
Les grévistes veulent une revalorisation de leur marge de 2 centimes par litre alors que la ministre de l’Outre-mer a affirmé mercredi soir sur FranceÔ qu’elle était soucieuse du pouvoir d’achat des Réunionnais et que le poste carburant occupait une place importante dans le budget des familles.
La préfecture a déclenché le dispositif ORSEC et a organisé la protection des stations réquisitionnées.
 
En images avec Laurent Pirotte et David Couanon

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live