réunion
info locale

Trop de jogging peut gravement nuire à la santé

sport
jogging
©Ronnie Macdonald
Selon une étude danoise, la pratique régulière du jogging à un rythme modéré augmente l'espérance de vie. En revanche, une pratique trop intensive peut avoir des effets néfastes sur la santé, notamment sur le plan cardiovasculaire.
Publiée lundi 2 février dans le Journal of the American College of Cardiology, cette recherche a porté sur 5 048 participants en bonne santé à Copenhague. Parmi eux, les auteurs ont identifié et suivi pendant douze ans 1 098 joggeurs et 413 personnes sédentaires.

Les joggeurs sont globalement en meilleure santé

Généralement, les joggeurs étaient plus jeunes, avaient une tension artérielle et un indice de masse corporelle plus faibles. Ce groupe comptait également beaucoup moins de fumeurs et de diabétiques.

Après avoir enregistré le nombre d'heures, la fréquence et le rythme de jogging par semaine, les chercheurs ont pourtant constaté qu'une décennie plus tard, ceux qui couraient le plus avaient quasiment la même probabilité de décéder que les sédentaires. A l'inverse, les participants qui faisaient du jogging de façon plus modérée, entre une heure et 2,4 heures hebdomadaires, à raison de trois fois maximum par semaine, avaient le plus faible taux de mortalité.

A haute dose, des risques pour le système cardiovasculaire

"Faire cet exercice soutenu pendant des décennies peut présenter des risques pour la santé, particulièrement pour le système cardiovasculaire", met en garde le docteur Peter Schnohr, de l'hôpital Frederiksberg de Copenhague, principal auteur de ces travaux.
"Il faut souligner que le rythme du jogging à faible allure correspond à un exercice intense et que le fait de faire du jogging de façon soutenue revient à faire de l'exercice de façon très vigoureuse", explique-t-il.

L'idéal : deux à trois fois par semaine à un rythme modéré

Les résultats de cette étude confortent ceux de recherches précédentes dans lesquelles les scientifiques ont découvert que l'exercice trop intense peut être plus néfaste que bénéfique.

"Tous ces travaux montrant une corrélation entre une certaine intensité de jogging et la mortalité suggèrent qu'il pourrait y avoir une dose d'exercice optimale pour la santé", relève le docteur Schnohr. "Si votre but est de réduire le risque de mortalité et d'allonger votre espérance de vie, conclut-il, faire du jogging deux ou trois fois par semaine à un rythme modéré est la bonne stratégie… en faire plus pourrait être néfaste."
 
Publicité