publicité

Migration/alimentation/reproduction : les trois facteurs-clés de la présence des requins à La Réunion

CHARC, première étude scientifique menée à La Réunion sur les requins tigre et bouledogue a permis d’identifier certains facteurs clés qui influencent leur présence et leur répartition spatiale autour de l’île.

  • Réunion 1ère
  • Publié le
Conduit par l’Institut de recherche pour le développement (IRD) depuis fin 2011, le programme CHARC (Connaissance de l’écologie et de l’habitat de deux espèces de requins côtiers sur la côte ouest de La Réunion) vient de rendre ses conclusions. Elles ont été publiées, ainsi qu'une vidéo résumant les principaux enseignements, sur le site de l'IRD.
Selon l'IRD, "L’analyse des données recueillies a permis d’identifier trois facteurs clés qui influent sur la présence et la répartition spatiale des requins bouledogue autour des côtes réunionnaises : leur comportement migratoire, de reproduction et alimentaire.
 
Comportement migratoire :
Le suivi acoustique et satellite des requins bouledogue indique qu’ils ne sont pas présents de façon permanente sur la côte ouest de La Réunion. Les requins suivis ont été capables d’explorer l’ensemble des côtes de l’île, et aussi de parcourir plusieurs kilomètres dans le milieu pélagique océanique. Ils ne semblent donc pas être assujettis aux zones littorales , même si ces dernières représentent un de leurs habitats majeurs.
 
Par ailleurs, ils sont davantage présents sur la côte ouest entre Saint-Paul et Saint-Pierre pendant la période de transition été/hiver austral , c’est-à-dire de mars à juin.
 
Enfin, ils changent d’habitat au cours de la journée, alternant une occupation diurne au large (zones de repos) et nocturne près des côtes . Plus précisément, ils semblent se rapprocher des côtes en début d’après-midi (à partir de14h) et migrer dans la partie supérieure de la colonne d’eau, se rapprochant ainsi de la surface. Ils augmentent alors leur activité exploratoire, laissant supposer un comportement de chasse au crépuscule.
 
Comportement de reproduction :
L’analyse des gonades (organes reproducteurs) des requins bouledogue indique que leur période de reproduction à La Réunion s’étalerait de mars à août . En 2013 et 2014, les chercheurs ont constaté la présence de plusieurs mâles et femelles autour de sites particuliers, qui correspondraient à des sites d’accouplement : Etang du Gol et port de Saint-Gilles. De plus, les analyses génétiques effectuées sur une même portée ont montré l’existence de deux géniteurs mâles, pouvant indiquer une compétition accrue entre mâles à cette période.
 
Comportement alimentaire :
L’analyse des contenus stomacaux et des prélèvements sanguins effectués sur les requins étudiés a révélé un régime alimentaire composé de ressources issues de milieux côtiers (essentiellement du poisson). Les chercheurs ont ensuite confronté les données concernant la présence des requins marqués avec les indices de richesse en poissons, estimées à partir des données de débarquement fournies par les professionnels de la pêche. Il ressort de ces comparaisons que l’état des ressources disponibles près des côtes influence la présence des requins bouledogue . Ainsi, les chercheurs ont constaté une corrélation entre abondance en poissons et présence des requins marqués au large. Lorsque les ressources disponibles diminuent, les requins se rapprocheraient davantage des côtes pour se nourrir.
 
Les chercheurs ont également observé que des variables environnementales favoriseraient la présence des requins bouledogue près des côtes réunionnaises : hauteur de houle, pluviométrie, turbidité des eaux de surface.
 
Enfin, l’analyse génétique des échantillons de muscles de requins bouledogue provenant de La Réunion, du Mozambique et d’Afrique du Sud a révélé que ces requins partagent des gènes communs . Ainsi, ils interagissent entre eux et forment une seule et même population, ce qui n’était pas connu jusqu’à présent. Le taux d’échange entre individus reste toutefois à déterminer.
 
Illustration montrant les facteurs influençant la présence et répartition spatiale des requins bouledogue autour des côtes réunionnaises © IRD/Laurent Corsini
© IRD/Laurent Corsini Illustration montrant les facteurs influençant la présence et répartition spatiale des requins bouledogue autour des côtes réunionnaises

 
Le programme CHARC a permis d’identifier des facteurs clés ainsi que des périodes annuelles et journalières favorables à la présence et à la répartition spatiale des requins bouledogue près des côtes de l’île de La Réunion. Des analyses complémentaires restent encore à mener. L’acquisition de données additionnelles, sur les traits de vie des requins tigre et bouledogue notamment, permettrait de mieux cerner leurs modes d’occupation spatiale et de préciser leur rôle dans l’écosystème.
 
L’ensemble des données et résultats du programme CHARC ont été transmis aux pouvoirs publics, afin de contribuer à la mise en place de mesure de réduction du risque pour les usagers de la mer".

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play