publicité

Menacés, les grévistes se réfugient à l'intérieur de la SRPP...

Les grévistes présents ce mardi matin ont été menacés par des jeunes du quartier Titan au Port alors que les gérants de stations service ont décidé de bloquer à leur tour la SRPP avant de repartir...

La Police nationale protège des installations classées SEVESO 2 © Hubert Debeux
© Hubert Debeux La Police nationale protège des installations classées SEVESO 2
  • Réunion 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Les menaces ont été prises au sérieux. Le site est en effet classé Seveso 2. Tôt ce mardi matin, des jeunes gens du quartier Titan au Port ont menacé les grévistes de la SRPP.  Au sixième jour de cette grève qui paralyse la distribution de carburant, l'exaspération est monté d'un cran avec ces menaces.
Les grévistes n'ont pas attendu le retour des jeunes portois. Tout le personnel présent et les véhicules ont été mis à l'abri à l'intérieur de la SRPP. Peu après 8 heures, 5 fourgons de Police ont été déployés à l'extérieur...

Les gérants s'en mêlent...et repartent !

Les gérants de stations service se sont aussi invités sur le site. Plusieurs d'entre eux ont décidé de bloquer ce mardi la SRPP. Depuis maintenant six jours, la plupart de ces gérants n'ont plus de carburant à vendre. Devant les grilles de la SRPP, Gérard Lebon, président du Syndicat Réunionnais des Gérants de stations s'est entretenu avec Evenor Caritchy, délégué CFDT de la SRPP. Les grévistes de la SRPP espèrent un règlement de ce conflit dans la journée. Sur cette base, les gérants de stations sont repartis. Hier, les grévistes faisaient preuve de ce même optimisme mais l'actionnaire Total n'a apporté aucune réponse à la proposition de la direction.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play