publicité

Métisse, la nouvelle Miss Japon met son pays mal à l'aise...

Née d'une mère japonaise et d'un père afro-américain, la nouvelle Miss Japon est pour la première fois une métisse. La jeune femme est devenue la cible de certains extrémistes qui la voit comme une une "demi-japonaise"...

Ariana Miyamoto, nouvelle Miss Japon (Capture d'écran Facebook)
Ariana Miyamoto, nouvelle Miss Japon (Capture d'écran Facebook)
  • Réunion 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Ariana Miyamoto, 20 ans, a été désignée Miss Japon le 12 mars dernier, mais son élection en dérange certains au Pays du soleil levant. Son tort ? Elle est métisse... De nationalité japonaise, née au Japon d'une mère japonaise et d'un père afro-américain, la jeune femme est étiquetée "hafu", explique "Libération". Un terme très nationaliste, qui, s'inspirant du mot anglais "half", désigne les personnes "à moitié" japonaises. 

Lescommentaires regrettant que la jeune femme ait été préférée à "une Japonaise pure" se sont répandus sur les réseaux sociaux. "Ça me met mal à l'aise", écrit un internaute. D'autres se moquent d'une "demi-miss Japon". Ariana Miyamoto, qui représentera le pays au concours Miss Univers, a tenu à rappeler qu'elle ne ressemblait pas une Japonaise mais qu'elle se sentait japonaise.
1 426 670 098

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play