publicité

La presse nationale suit, minute par minute, les recherches pour retrouver Marcus

Marcus, 2 ans ½, était en vacances chez sa tante à Butry-sur-Oise. Vendredi, il jouait dans le jardin quand il a disparu. Son père a quitté La Réunion pour le Val-d’Oise, dimanche. Après quatre jours de vaines recherches, il confie à la presse nationale sa peur de l’enlèvement.

© 20 minutes
© 20 minutes
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
Aucune trace, pas de piste privilégiée, selon le journal gratuit 20 minutes qui revient longuement sur la disparition de Marcus sur son site avec une vidéo.
Le petit réunionnais de 2 ans 1/2, a disparu ce vendredi 24 Avril 2015 de Butry-sur-Oise dans le Val-d’Oise. Il était un peu plus de 13 heures, l’enfant jouait dans le jardin de sa tante avec son hélicoptère et son père, Pierrick Dalleau, d’évoquer la piste de l’enlèvement sur BFMTV : « Je trouve bizarre que le procureur ne s'avance pas plus sur une thèse d'enlèvement plutôt que sur l'hypothèse d'une noyade ».

1 200 volontaires participent à la battue
 
Metro-News souligne que l’enfant ne se séparait jamais de son jouet. Un hélicoptère en plastique qui, lui aussi, est introuvable.
Parallèlement aux recherches (battues, plongeurs, survols de la région par la gendarmerie), les investigations discrètes des militaires de la section de recherche du Val-d’Oise se poursuivent.
Une enquête qui, comme la battue dans la forêt de l’Isle-Adam réunissant 1 200 volontaires, n’offre pas de pistes exploitables d’après l’Express.

L'alerte enlèvement trop tardive ?
 
Les journaux nationaux, comme la presse locale, relaient le sentiment d’injustice ressenti par Pierrick Dalleau. Au Point, comme auprès des journalistes de La Réunion avant son départ, Pierrick Dalleau s’interroge sur le temps passé entre la disparition de son fils et la diffusion de l’alerte enlèvement : « Je ne comprends pas que le plan alerte enlèvement n'ait pas été déclenché par les autorités alors qu'à 200 kilomètres de là Berenyss a été enlevée puis retrouvée et que son ravisseur est toujours dans la nature ».

Appel à témoin
 
Direct Matin, comme tous les journaux papier ou numériques relance l’appel à témoin : « Originaire de l'île de la Réunion, Marcus est décrit comme un enfant "métis, de 12 kg, 85 cm, corpulence normale, cheveux noirs et yeux noirs". Au moment de sa disparition, il portait un pantalon de jogging bleu et un haut beige et bleu ».
 
Pierrick Dalleau, interrogé par France 3, ne croit pas à la thèse de la noyade. Il est persuadé que son fils a été enlevé
Ce contenu n'est plus disponible

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play