réunion
info locale

Morgane va évaluer les mesures de l'Observatoire du Maïdo

sciences
Tom Mc Gee, chercheur à la NASA
Tom Mc Gee, chercheur à la NASA ©Réunion 1ère (Delphine Poudroux)
Evaluer et labelliser, la campagne " Morgane " a débuté à l'observatoire du Maïdo.
A l'heure où le réchauffement climatique est une préoccupation planétaire, l'observatoire atmosphérique du Maïdo sera bientôt une référence pour tous les scientifiques du Monde. 
 
Une équipe de la NASA, l'administration nationale de l'aéronautique et de l'espace aux États Unis, est actuellement à la Réunion. Son objectif : labelliser les équipements de l'observatoire atmosphérique du Maïdo inauguré en 2012.
 
Grâce à ce label, les données collectées par les lidars du Maïdo, ces lasers permettant de mesurer l'ozone, la température, les gaz et les vapeurs d eau, pourront être utilisés via un réseau international, le NDACC*, entièrement dédié à l'observation de la composition atmosphérique.
 
Pour obtenir ce label, les données mesurées par les lasers réunionnais seront, jusqu'au 27 mai, comparées aux mesures prises par un laser américain de référence qui a été ramené à la Reunion par contenair. 
 
Cette campagne d'évaluation a officiellement commencé au Maïdo et elle a été baptisée "Morgane" pour "Maïdo Observatory Gaz and Aérosols NDACC expériment".  
 
Apres l'observatoire de Haute Provence, l'observatoire de la Réunion sera le deuxieme observatoire Francais du genre dans le réseau et le seul au monde labellisé NDACC sous les tropiques.  
Les données collectées par le NDACC sont utilisées aussi par les grandes agences spatiales internationales pour calibrer et valider les instruments embarquées sur les satellites d'observation de l'atmosphère terrestre. 
 
 
* NDACC : Network for The detection of Atmospheric Composition Change. Le réseau comporte 70 stations dans le monde. 

DP CampagneMorgane by Réunion 1ère Web





Publicité