publicité

Les jeunes Réunionnais peinent à acquérir leur autonomie

Entre 16 et 29 ans, seulement un quart des jeunes Réunionnais qui ont quitté le système scolaire sont autonomes au sens où ils vivent dans leur propre logement et occupent un emploi. Selon l'Insee, c’est moitié moins qu’en France métropolitaine.

  • Réunion 1ère
  • Publié le
Avoir un diplôme favorise l’obtention d’un emploi qui permet à son tour l’accès à un logement indépendant et donc d’atteindre l’autonomie.
 
Les jeunes non-diplômés sont les plus pénalisés, notamment parce qu’ils ont de grandes difficultés à s’insérer sur le marché du travail. Seulement 10 % sont autonomes. Bien que l’autonomie progresse avec l’âge, elle n’est encore à 29 ans, que de 23 % pour les hommes sans diplôme et de 18 % pour les femmes.
 
Les titulaires d’un CAP, BEP ou d’un baccalauréat s’en sortent mieux puisque entre 16 et 29 ans, un quart d’entre eux sont autonomes. Mais les hommes sont souvent pénalisés par des emplois précaires, qui retardent leur accession au logement. À 29 ans, 47 % ont un emploi et un logement. Les femmes de ce niveau de diplôme quittent plus tôt le foyer parental, mais moins de la moitié travaillent. Ainsi, seulement 36 % sont autonomes à 29 ans.
Les diplômés du supérieur enchaînent études, emploi et logement, et sont de loin les plus autonomes (55 %). Les jeunes femmes le sont encore plus que les hommes et surtout plus tôt. La moitié des diplômées du supérieur sont autonomes à 24 ans, soit deux ans avant les hommes. Homme ou femme, ces jeunes diplômés s’installent principalement en couple sans avoir d’enfant.
 
Pour les hommes, l’emploi conditionne l’accès à un logement
 
Pour les hommes, avoir un emploi est une condition forte pour emménager dans son propre logement. Travailler multiplie par 2,3 les chances d’accéder à un logement contre 1,2 pour les jeunes femmes. Ainsi, 49 % des jeunes hommes en emploi vivent dans leur propre logement contre seulement 21 % de ceux qui n’ont pas d’emploi. Ensuite la stabilité de l’emploi occupé est déterminante.
 
Les femmes sont plus souvent indépendantes que les hommes en ayant leur propre logement. Quand elles travaillent, 70 % d’entre elles sont indépendantes. Et même sans emploi, elles ont plus souvent leur propre domicile (60 %) que les hommes qui travaillent. D’une part elles vivent deux fois plus souvent en couple avec un conjoint qui travaille. D’autre part, les femmes qui élèvent seules leur(s) enfant(s) peuvent bénéficier des aides attribuées aux parents isolés et accéder plus facilement à un logement. D’ailleurs, les jeunes femmes sans diplôme sont de tous les jeunes réunionnais les plus précoces à quitter le foyer parental : à 21 ans plus de la moitié ont leur propre logement.

 

Sur le même thème

  • société

    Une tournée pour aider ceux qui aident

    Leur dévouement relève de la vertu. Ils ne comptent ni les heures, ni l'énergie dépensée, aidant familial c'est un sacerdoce ! A la Réunion, 46 000 personnes s'occupent d'un parent ou d'un proche malade ou diminué par un handicapé.  

  • société

    La République, fière de ses cadets

    Une belle cérémonie sur le tarmac de la base 181 ce vendredi matin. La sortie de la 14ème promotion des cadets de la police nationale. Après 12 mois de formation, ces jeunes vont assurer la paix et de la sécurité en commissariat ou à la Police de l'Air et des Frontières     

     

  • société

    2894 signatures contre le projet de carrière à Saint-André

    Grande mobilisation des riverains du chemin Patelin à Saint-André. Ce Jeudi après-midi, les pétitions contre le projet le projet de carrière seront remises au commissaire enquêteur. Entre les pétitions papier et celles en ligne, 2894 de signatures ont été été recueillies

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play