réunion
info locale

Deux mineurs placés en détention provisoire pour agression avec arme. Pas de lien confirmé pour le moment avec les braquages de Saint-André.

faits divers
Véhicule de police devant le tribunal de champ-Fleuri
©Réunion 1ère
Les deux agresseurs d'une gramoune au Tampon placés en détention provisoire. Ils sont soupçonnés d'être les braqueurs de Saint-André. 
Deux jeunes individus de 17 ans ont été déférés ce lundi 25 Mai au Parquet de Saint-Denis. Tous deux ont été placés en détention provisoire jusqu'à la date de leur procès, le 10 juin prochain. Ils ont été interpellés samedi soir au Tampon alors qu'ils menaçaient une gramoune avec une arme factice. Ils exigeaient d'être véhiculés jusqu'à Saint-André. Tous les deux sont connus des services de Police et l'un d'entre eux est sorti de prison récemment. Il avait été incarcéré pour des faits de vols et cambriolages.

Pas de lien avéré avec le braquage de Saint-André

A ce stade de l'enquête, aucun lien formel n'a été, pour le moment, confirmé avec les braquages de Saint-André. Les enquêteurs notent des similitudes dans les vêtements et la description de l'arme factice. Dans la matinée du samedi 23 mai, deux hommes avaient braqué un buraliste et une boulangerie de Saint-André. Leur mise en détention durant plus de 15 jours permettra aux enquêteurs d'obtenir les preuves nécessaires pour établir ou non leur culpabilité avec notamment le relevé d'empreintes réalisés dans les deux commerces.
 
braquage Saint-André
©Réunion 1ère
braquage Saint-André
©Réunion 1ère

 

Publicité