réunion
info locale

Un homme attaqué par un requin au Port

requins
Attaque de requin au Port
©Réunion 1ère (Hubert Debeux)
Vers 15 heures, un homme a été mordu par un squale. La scène s'est déroulée au Port, au niveau des locaux de la SRPP (Société Réunionnaise des Produits Pétroliers)
Un homme a été sérieusement blessé au bras ce lundi 1er Juin au Port. Le surfeur a été attaqué par un squale au niveau de la SRPP.

Selon le SDIS, l'homme de 47 ans est " gravement blessé à l'avant-bras gauche" et l'attaque a eu lieu près de la darse du Port Ouest. Le blessé a été pris en charge par le SDIS et le SMURet il a été transféré vers le CHU de Bellepierre. Son pronostic vital n'est pas engagé. Le blessé, Eddy Chaussalet, est un surfeur confirmé qui a participé à de nombreuses compétitions.

Trois attaques en 2015 dont 2 mortelles

Il s'agit de la troisième attaque de requin depuis le début de l'année. Le 14 février 2015, une jeune femme, Talon Bishop, perdait la vie à l'Etang-Salé alors qu'elle se baignait à proximité du rivage. Deux mois plus tard, le 12 avril, c'est un jeune adolescent de 13 ans, Elio, qui a son tour était victime d'un squale. Le jeune surfeur du Pôle espoir pratiquait son sport sur le spot des Aigrettes, à Saint-Gilles.
Le communiqué de la préfecture de La Réunion
Sur le littoral de la commune du Port, peu avant 15h, un surfeur âgé de 47 ans a été victime d'une attaque de requin. Cette attaque est survenue à proximité du chenal d'accès au Port Ouest, en dehors de toute zone sécurisée, dans un secteur où les activités nautiques sont interdites par arrêté préfectoral. La victime souffre d'une morsure sévère à l'avant bras gauche et a fait l'objet d'une médicalisation sur place avant d'être transporté au CHU de Saint-Denis. Son pronostic vital n'est pas engagé. Les sapeurs pompiers et la police se sont rendus immédiatement sur les lieux dès l'alerte donnée.

Cet accident survient alors que plusieurs mesures opérationnelles sont engagées pour prévenir le risque requin. La mise en œuvre de ces mesures financées par l'Etat, la région et plusieurs communes permet d'envisager, conformément à l'arrêté préfectoral du 13 février 2015, une reprise progressive des activités nautiques sécurisées et encadrées au sein de zones d'expérimentation opérationnelle précisément délimitées par les maires.  
• Pêche ciblée
Depuis la dernière attaque, plusieurs opérations de pêche ciblée ont été conduites sur la côte Ouest de La Réunion, sous la coordination du comité régional des pêches maritimes et des élevages marins, dans le cadre des programmes « Cap Requin 1 » et « Valorequins ». Ces programmes font appel à deux techniques de capture sélective (smart Drumline et palangre de fond), ciblant les espèces de requins potentiellement dangereux (requin bouledogue et requin tigre).
Le préfet a décidé d'anticiper de 48h le déploiement du programme « Cap Requin 2 » afin qu'un effort de pêche soit concentré sans délai dans la zone de l'attaque.
• Surveillance des activités nautiques
Le dispositif de surveillance des sessions d'entraînement du pôle espoir de la ligue de surf (« Vigie Requin Renforcé ») est opérationnel depuis fin avril sur plusieurs sites de la commune de Saint-Paul. Un projet d'initiative associative est également en cours d'examen sur la commune de Saint-Leu.
• Projets d'aménagement de zones d'activités nautiques sur le littoral Ouest
Des filets sont d'ores et déjà en place pour la baignade sur les communes de Saint-Paul et de l'Etang-Salé. D'autres projets de pose de filets de protection sont en cours pour sécuriser plusieurs zones de pratique d'activités nautiques sur les communes de Saint Paul, Saint-Leu et Saint-Pierre.

La mise en œuvre de ces mesures est appelée à être coordonnée par le Centre de Ressources et d'appui de gestion du risque requin, dont l'objectif consiste à construire en collaboration avec l'ensemble des collectivités locales et des partenaires, une entité de référence à vocation opérationnelle et scientifique tenant compte des particularités du contexte réunionnais.
Publicité