réunion
info locale

Sécurité routière : ce que vous ne pourrez plus faire après le 1er juillet

sécurité routière
20141112 Portable au volant
Une campagne pour lutter contre les méfaits du portable en voiture ©Réunion 1ère DR
A partir du 1er juillet, fini de téléphoner au volant : même les kits mains libres sont interdits. D'autre part, le seuil d'alcoolémie autorisé pour les jeunes conducteurs est abaissé à 0,2 grammes.
Fini de répondre au téléphone en voiture, en scooter ou à vélo, à partir du 1er juillet, même muni d'une oreillette. Le gouvernement entend rappeler à l'ordre les conducteurs, d'autant que la mortalité routière a augmenté de 3,5% en 2014, soit la première hausse depuis douze ans.

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé en janvier deux mesures pour renforcer la sécurité routière, qui entrent en vigueur le 1er juillet prochain. 

Interdiction de porter à l'oreille un dispositif émettant du son
Que vous soyez en voiture, en camion, en vélo, en moto ou en scooter, il sera désormais interdit de porter à son oreille un appareil émettant du son, de la musique, une émission ou une conversation.
Les oreillettes sont proscrites : plus question, donc, de "kits mains libres". En cas de conversation, rappelle la Sécurité routière, le risque d'accident est multiplié par trois et, chaque jour, dix accidents mortels ou graves ont lieu sur la route à cause du téléphone. La Sécurité routière conseille donc d'"écouter la route". Les mauvais élèves risqueront une amende de 135 euros et un retrait de trois points sur leur permis.

En revanche, les dispositifs intégrés – comprenez les casques de moto avec micro ou encore les systèmes audio de voiture qui prennent en compte les appels – restent autorisés, spécifie Sud Ouest.

Baisse du taux d'alcoolémie pour les permis probatoires
Le taux d'alcoolémie maximal autorisé, lui, est abaissé à 0,2 g pour les titulaires de permis probatoires (pendant trois ans après l'obtention du permis, ou deux en cas de conduite accompagnée).

Sur son fil Twitter, la Sécurité routière assure qu'en Allemagne, dès la première année de l'abaissement du taux d'alcool, la mortalité sur les routes a diminué de 17% chez les 18-21 ans.
Publicité