réunion
info locale

Les indicateurs de croissance frissonnent à La Réunion

économie
NRL3
Le Chantier de la Nouvelle Route du Littoral peine booste l'économie réunionnaise et provoque un frémissement de la croissance ©ATR et Surfrider's Foundation
Le chantier de la Nouvelle Route du Littoral soutient la croissance économique de La Réunion. La consommation des ménages augmente, mais les secteurs du BTP et du tourisme fléchissent.
Les indices économiques de La Réunion entre Juillet et 2014 et Juillet 2015 viennent d’être publiés par le Cerom (Comptes économiques rapides de l’outre-mer).
Le PIB (Produit Intérieur Brut) du département a progressé en douze mois de 3,1%. Un chiffre très encourageant quand l’on constate par ailleurs une stabilité des prix.
 
Pourtant en regardant à la loupe ce résultat, le frémissement est très artificiel. Il est dû en grande partie aux investissements liés au chantier de la Nouvelle Route du Littoral. Le secteur du BTP (Bâtiment et travaux publics) connaît un recul sans précédent -39%.
 
Augmentation des prestations sociales
 
La consommation des ménages a augmentée de 2,7%, la plus forte hausse depuis 2005, grâce à l’augmentation du revenu de solidarité active (RSA) +7,9% et des allocations aux adultes handicapés +8,8%.
 
A noter également le recul du chômage chez les moins de 25 ans grâce à la hausse des emplois d’avenir.
En règle générale, si le secteur marchand connaît une embellie avec une augmentation des embauches (+3,8%), la première source de revenus de beaucoup de familles réunionnaises provient toujours des prestations sociales (RSA, Allocation Spécifique de Solidarité et Allocation Logement) 2,1 milliards d’Euros.
 
Le tourisme recule
 
Difficile donc de se réjouir de cette photographie économique surtout quand l’on relève une diminution des exportations -2,4% et une chute des dépenses des touristes -11 millions d’Euros par rapport à 2013.
Ce secteur d’activité, pilier de l’économie mauricienne ou seychelloise n’arrive toujours pas à peser dans la balance. Après le chikungunya, La Réunion doit faire face à la crise requin. Conséquence, le tourisme d’agrément a reculé de 10% en un an.

cerom_2014_23_07 by Réunion 1ère Web


Publicité