réunion
info locale

Débris d'avion : la pièce rapatriée, une expertise aura lieu le 5 août

faits divers
Débris d'avion retrouvé à la Réunion : un reste du vol MH370 ?
Ce débris d'avion a été retrouvé mercredi dernier sur le littoral de Saint-André, à La Réunion. ©Jean-Régis Ramsamy (Réunion 1ère)
Le parquet du Tribunal de Grande Instance de Paris informe, ce vendredi soir, que le débris d'aile doit être acheminé dans la soirée vers Toulouse. Il sera expertisé en présence notamment de représentants malaisiens mercredi 5 août.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE
 
Le 11 mars 2014, le parquet de PARIS a ouvert une enquête préliminaire suite à la disparition du vol MH 370, à bord duquel se trouvaient 239 personnes dont quatre personnes de nationalité française puis a ouvert, le 7 mai 2014, une information judiciaire du chef d’homicides involontaires, par la suite élargie -sur demandes des parties civiles- aux chefs de détournement d’aéronef aggravé par la mort d’une ou plusieurs personnes et détournement d’aéronef ayant entraîné la mort d’une ou plusieurs personnes en relation avec une entreprise terroriste.
La section de recherche de la gendarmerie des transports aériens (SRGTA) a été saisie des investigations.
 
Les trois magistrats instructeurs co-saisis de l’information judiciaire, avisés de la découverte d’un débris d’aile d’avion le 29 juillet 2015 sur une plage de l’île de LA REUNION, délivraient alors une commission rogatoire pour exploitation du débris.
 
Le débris d’aile va être acheminé depuis SAINT-DENIS DE LA REUNION dans la soirée, pour arriver dans la journée de demain au centre de la Direction générale de l’armement-Techniques aéronautiques (DGA-TA) à BALMA (agglomération toulousaine), pour expertise judiciaire.
 
Cette expertise, confiée par les juges d’instruction à la DGA-TA et à un expert judiciaire en aéronautique, débutera mercredi 5 août après-midi, en présence d’un magistrat instructeur, de la SRGTA, d’un représentant du bureau d’enquêtes et d’analyses pour la sécurité de l’aviation civile (BEA), d’un représentant de l’autorité d’enquête aéronautique malaysienne et d’un représentant des autorités judiciaires malaysiennes.
 
Des morceaux d’une valise, découverts à proximité du débris d’avion, vont également être acheminés et feront l’objet d’une expertise à l’Institut de recherche criminelle de la Gendarmerie nationale (IRCGN) à PONTOISE (95).
 
Par ailleurs, lundi 3 août après-midi, le juge d’instruction français recevra les enquêteurs de la SRGTA, des représentants de la commission d’enquête aéronautique malaysienne accompagnés des représentants du BEA, et un représentant des autorités judiciaires malaysiennes, pour une réunion de travail qui se tiendra à huis clos.
Publicité