réunion
info locale

Saint-Denis : un maton de Domenjod, acheté par des détenus, en garde à vue

faits divers
Prison de Domenjod
©Réunion 1ère
Un surveillant de la prison de Domenjod est en garde à vue au commissariat Malartic. Il est suspecté d’avoir été rémunéré par des détenus pour leur fournir, des téléphones portables, une tablette numérique et des repas…
Dans les affaires judiciaires, des « personnages » reviennent régulièrement à la une de l’actualité. Jean-Bernard Avanandé est l’un d’eux.
Depuis dix ans maintenant, le nom de cet homme, originaire de l’Est du département, apparaît dans des affaires d’escroqueries.
Incarcéré à plusieurs reprises, il sort et entre en prison au fil des jugements.
 
Physiquement quelconque, Jean-Bernard Avanandé semble inoffensif. Il parvient toujours à mettre ses victimes en confiance pour leur extorquer des fonds.
Fonctionnaires, employés de banque, de mairie, retraités étaient ses cibles privilégiées. Un panel qui s’est élargi avec la vie carcérale où il serait parvenu à corrompre un maton.
 
Les bonnes affaires d’Avanandé
 
Selon le Journal de l’île de La Réunion, le suspect aurait acheté à un prix, défiant toute concurrence, la voiture de l’épouse de l’escroc. Un achat à bon prix qui serait en compensation de services rendus.
 
Fin 2014, la direction du centre pénitentiaire de Domenjod reçoit un courrier anonyme dénonçant les services rendus d’un surveillant à des détenus. Le « corbeau » évoque la fourniture de téléphones portables, d’une tablette numérique et de barquettes de nourriture.
 
Depuis cette date, le parquet de Saint-Denis a demandé aux inspecteurs de s’intéresser à la vie du suspect. Après dix mois d’investigations, le procureur de la République a demandé aux enquêteurs de la Sûreté départementale de placer le suspect en garde à vue. Une audition qui a débuté, mercredi et qui pourrait le conduire devant un juge d’instruction avant la fin de la semaine.

 

Publicité