Saint-Denis : le gardien de prison, suspecté de corruption, présenté dans la journée

faits divers
Commissariat Malartic
©Réunion 1ère
La garde à vue du maton de Domenjod prendra fin dans la matinée. A  l’issue, le suspect sera déféré au parquet de Saint-Denis puis devant un juge d’instruction pour être mis en examen.
Les négations du gardien de la prison de Domenjod à Saint-Denis n’ont manifestement pas convaincu les policiers et le procureur de la République. Après 36 heures de garde à vue, le maton, âgé d’une trentaine d’années, sera déféré au parquet avant d’être mis en examen par un juge d’instruction.
 
Deux versions s’opposent dans cette affaire. Le mis en cause nie en bloc les accusations. Pour lui, pas de doute, il est victime d’une cabale. Tout juste admet-il avoir acheté pour des détenus quelques barquettes de nourriture…
 
Les détenus, entendus et confrontés, a celui-ci, ont confirmé qu’il avait introduit dans la prison des téléphones portables et une tablette numérique…
 
Détention provisoire pour le gardien de prison ?
 
Le second point troublant dans ce dossier est l’achat, par le gardien de prison, de la voiture de la femme d’un détenu. Une affaire en or pour l’acquéreur qui n’aurait pas eu à débourser beaucoup d’argent pour s’offrir cette voiture de luxe.
Là encore, le gardé à vue nie tout lien entre cette bonne affaire et sa fonction.
Le dossier demandant des investigations complémentaires le parquet devrait ouvrir une information judiciaire. Conséquence, le mis en cause devrait être mis en examen par un juge d’instruction. Reste à savoir, s’il sera placé en détention provisoire…