Elle abandonne ses enfants pour danser, vendredi, et rackette des gramounes, samedi

justice
Tribunal de Champ-Fleuri
©Réunion 1ère (A.Garnier)
Une dionysienne jugée, ce lundi, pour avoir participé à des vols avec violences samedi soir.
Samedi matin, ses enfants, âgés de 3, 4 et 5 ans, avaient été retrouvés errant dans la rue alors qu’elle était en discothèque.
Samedi matin, les riverains, du chemin Grand-Canal à Saint-Denis, s’émeuvent de voire trois jeunes enfants seuls dans la cour d’un immeuble à Domenjod. Récupérés par les forces de l’ordre, les « marmailles », âgés de 3, 4 et 5 ans, ont été placés dans un foyer.
 
Grâce à différents témoignages, les policiers du chef-lieu ont fini par découvrir que la jeune femme, âgée de 25 ans, avait confié sa progéniture à une voisine. Celle-ci, mère de 6 enfants, n’avait pas vu que ses trois pensionnaires avaient pris la poudre d’escampette.
 
Informée de l’incident dès son retour au Camélias, la jeune femme n’a pas fait preuve d’une inquiétude particulière. Dans l’après-midi, elle s’est présentée au commissariat central où elle apprenait que les services sociaux avaient décidé de l’éloigner de sa progéniture pendant quelques temps.
 
La perte de la garde de ses enfants ne l'empêche pas de faire la fête 

Cette dernière information ne l’a pas réfrénée  dans son désir de faire la « fête ». Samedi soir, il est 23h30, trois jeunes (deux garçons, une fille) attaquent les passagers (âgés) d’un bus revenant d’une journée à Cilaos. Sous la menace d’un couteau, les voleurs obligent les « gramounes » à leur donner leurs sacoches.
 
Alertés par les victimes de ce racket, la brigade anti-criminalité ne tarde pas à interpeller les trois suspects. Ils sont arrêtés en possession de leur butin et d’un couteau identique à celui décrit par les plaignants.
 
Malgré leurs dénégations, la fine équipe sera jugée dans la cadre des comparutions immédiates du tribunal de grande instance de Saint-Denis en fin de matinée.
Compte tenu des derniers événements la jeune mère de famille risque d’attendre avant d’avoir à nouveau la garde de ses 3 enfants.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live