Vanessa Miranville propose une alternative à l’importation de roches massives de Madagascar

route du littoral
20151107 Chantier NRL
©Yves Gruyer (Réunion 1ère)
La maire de La Possession demande à La Région  d’examiner la possibilité d’une carrière dans la Rivière des Galets
Parce qu’il est impossible de savoir dans quelles conditions les roches massives seront extraites des carrières malgaches, conditions matérielles, sanitaires et sociales, Vanessa Miranville a toujours montré son opposition à l'importation organisée par l’entreprise chargée des travaux.

Mais le temps presse, car les roches massives sont nécessaires à la protection des travaux déjà réalisés sur la Nouvelle route du littoral.
Avec la houle cyclonique que pourrait affronter le chantier dans les prochaines semaines, le risque est grand.

Vanessa Miranville, présidente de "La Réunion en Action" affirme qu’une solution locale existe, 10 millions de tonnes sont disponibles.

Une alternative à l'importation de roches massives de Madagascar pour le Nouvelle route du littoral

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live