publicité

Les représentants de parents d’élèves seront indemnisés pour un montant de 7,10 Euros l’heure

La mesure d’indemnisation concerne les délégués aux instances départementales, académiques ou nationales, soit 900 personnes en France.

© Reunion1ere
© Reunion1ere
  • Par Gilbert Hoair
  • Publié le , mis à jour le
Le projet gouvernemental est salué par les organisations de parents d’élèves.
Pour elles il s’agit d’un début de reconnaissance du statut de délégué de parents d’élèves.
Danile Amouny de la FCPE souligne les difficultés rencontrées par les délégués :  «  on a du mal à se libérer pour pouvoir siéger dans les instances où nous sommes élus »
Pour James Huet de la PEEP,  les employeurs devraient avoir l’obligation de libérer les délégués de leurs obligations professionnelles pour qu’ils puissent siéger dans les instances
 
En images avec Steve Henry Peeters et Alexandra Pech
En interview
  • Daniel Amouny -FCPE
  • James Huet - PEEP
La PEEP et la FCPE réagissent à l'indemnisation des délégués de parents d'élèves


  •  

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.
Cela ne vous prendra que quelques minutes.

Je participe à l'enquête