20 décembre : la célébration de l’abolition dans les quartiers

hommage
20151220 20 decembre kartier
©Reunion1ere
Avant 1981, l’abolition de l’esclavage était célébrée dans la sphère privée, dans les familles qui organisaient un kabar. Un exemple à Franche-Terre.
Le maloya résonne pour célébrer la liberté.
Dans le sud chez Clovis, chez Firmin Viry, dans l’Est  dans la famille Grand Moun Lélé, chez Madame Baba pour les kabars les plus connus.
A Sainte-Suzanne, la famille Périgord ne manque jamais le rendez-vous du 20 décembre et organise pour l’occasion un servis kabaré, à Franche-Terre un quartier de Sainte Suzanne.
La cérémonie va durer toute la nuit.
 
En images avec Hermina Lasson