publicité

Casses de coffres : fin de 2 mois de cavale pour le handballeur, Péniel Acapandié

Péniel Acapandié, ex-handballeur local de bon niveau, a été interpellé, ce mercredi à Saint-Pierre. Les policiers et les gendarmes du Sud le recherchaient depuis 2 mois pour l’entendre sur une importante affaire de vols de coffres-forts. 

© réunion 1ère
© réunion 1ère
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
Après deux mois de cavale, Péniel Acapandié a été arrêté. L’ex-handballeur de l’équipe de Saint-Pierre, devenu le caïd de son quartier de Basse-Terre, a donné du fil à retordre aux policiers.
Repéré à l’arrière d’une voiture du côté de Saint-Louis, il échappe une première fois aux forces de l’ordre au prix d’une véritable course poursuite.
Le fuyard et ses « dalons » ravis d’avoir faussé compagnie à leurs poursuivants ne se méfient pas et prennent la direction de Saint-Pierre.
 
La prison pour horizon
 
C’est là que les policiers les attendent. Il est bientôt 11 heures. A peine arrivé dans le quartier de Basse-Terre deux voitures se mettent en travers de leur route et immobilisent le véhicule.
Péniel Acapandié ne veut pas se rendre. Il jaillit du véhicule et part en courant dans les ruelles de ce quartier qu’il connait parfaitement. 20 minutes de fuite, coincé, il renonce.
Après un rapide passage au commissariat de Saint-Pierre, le suspect a été confié aux gendarmes du Tampon qui voulaient l’entendre dans l'enquête sur le casse du coffre fort de la société Mak-Yuen en Février 2015.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play