publicité

La Réunion est-elle à l’abri de l’arrivée de migrants clandestins ?

Une île comme La Réunion, éloignée de plus de 200km de la terre la plus proche, est en principe à l’abri de l’arrivée de clandestins.

© Réunion1ere
© Réunion1ere
  • Par Gilbert Hoair
  • Publié le , mis à jour le
Une entrée illégale par voie maritime est improbable car la liste des passagers est communiquée avant l’arrivée du navire au port de la Pointe des galets.
Un bureau de contrôle est implanté également à Saint-Pierre et à Sainte-Marie qui accueillent les plaisanciers.
Les côtes réunionnaises sont plus difficiles d'accès que celles de Mayotte. Quatre Syriens fuyant la guerre dans leur pays sont entrés illégalement à Mayotte en passant par les Comores.
A La Réunion l’arrivée par la mer demande la mise en oeuvre d’une embarcation suffisamment équipée pour affronter la haute mer et atteindre les rivages de l’île la nuit venue.
La terre la plus proche est  l’île Maurice, il faudrait que le clandestin puisse passer entre les mailles de filets du service de l’immigration de l’île sœur… qui elle-même se protège d’une telle éventualité.

En images avec Jean-Régis  Ramsamy

La Réunion est-elle à l’abri de l’arrivée de migrants clandestins ?


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play