réunion
info locale

Saint-André : le tireur poursuivi pour tentative de meurtre

justice
Tribunal de Champ-Fleuri
©Réunion 1ère
La garde à vue de Ludovic Fétisoi, 36 ans, devrait s’achever dans la journée au tribunal par une mise en examen pour tentative de meurtre. A l’issue de son passage au palais de justice, il devrait être placé en détention provisoire…
Le tireur de Saint-André, Ludovic Fétisoi, 36 ans, a pu donner sa version des faits qui ont abouti à son tir sur un jeune de 17 ans. Selon lui, la victime, venue avec une trentaine de « dalons » de la Cressonnière, était armée d’une barre de fer. L’adolescent voulait en découdre, c’est lui qui a frappé le premier…
Cette version des faits, contestée par la famille du jeune saint-andréen toujours hospitalisé dans un état grave, est pourtant crédible. Fétisoi aurait eu le bras gauche fracturé en parant le coup donné par son adversaire. Il a d’ailleurs été plâtré avant d’être placé en garde à vue.
 
Un tir involontaire
 
Lors de son audition, il aurait formulé des regrets en apprenant que l’adolescent, touché à l’abdomen, était dans un état très préoccupant. Il aurait également affirmé avoir tiré pour se défendre. C’est en tombant et après avoir évité le coup de barre de fer, qu’il a ouvert le feu.
Par ailleurs, son arrestation a été négociée. Le père de famille était en contact téléphonique avec les forces de l’ordre pendant sa cavale. Il aurait donné rendez-vous aux policiers sur un parking de Sainte-Marie dans la nuit de mercredi à jeudi.
Dans la journée, le tireur présumé devrait être mis en examen avant d’être placé en détention provisoire.
Publicité