5 ans d’inéligibilité demandés par le procureur contre Maurice Gironcel. Délibéré le 30 août

justice
20160708 Maurice Gironcel
©Reunion1ere
Le procès de Maurice Gironcel pour achat de voix se déroule au palais de justice de Champ Fleuri.
Le maire de Sainte-Suzanne comparait devant le tribunal correctionnel. Il est soupçonné d’avoir donné de l’argent  et fait des promesses à une assesseure de son opposant Daniel Alamelou, juste avant les élections municipales.
L’accusation repose sur un enregistrement d’une conversion sur un portable entre Maurice Gironcel et  cette assesseure.
 
Dans son réquisitoire, le procureur de la République a demandé 6 mois de prison ferme, une amende de 10 000 euros et 5 ans d’inéligibilité.
 
Pour Maître Rémi Boniface qui assure la défense du Maire, « l’accusation a monté un piège grossier dans lequel Maurice Gironcel n’est pas tombé. Il n’a jamais subordonné son aide à l’obtention d’un vote ».
 
En septembre 2014, le tribunal administratif avait débouté Daniel Alamélou qui avait demandé sur ce motif l’annulation de l’élection de Maurice Gironcel. 

Le délibéré sera rendu le 30 août à 14h00