A 19 ans, le Saint-Louisien, Anthony Grondin devient le plus jeune commandant de bord de l’aviation civile française

transports
Anthony Grondin, plus jeune commandant de bord de l’aviation civile française, à seulement 19 ans.
©Loïs Mussard
Originaire de La Rivière Saint-Louis et âgé seulement de 19 ans, Anthony Grondin est devenu, mercredi 1er décembre, le plus jeune commandant de bord de l’aviation civile française. Un rêve d'enfant se réalise. Reportage.

A Saint-Louis, c’est Noël avant l’heure pour Patricia et Bertrand, les parents d’Anthony Grondin. Actuellement dans l'Hexagone, leur fils leur a offert un beau cadeau en décrochant ses galons d’officier pilote de ligne.

"J'ai de suite appelé mes parents, raconte Anthony, qui est à Perpignan. Ma mère s'est mise à pleurer, c'était l'euphorie dans la maison. Je leur suis reconnaissant, sans eux, je n'aurais pas pu faire ça. C'est leur cadeau, leur fierté".

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

©reunion

 

Un rêve d'enfant

A 19 ans, Anthony est devenu, hier, mercredi 1er décembre, le plus jeune commandant de bord de l’aviation civile française. "J'ai travaillé dur pour avoir cet examen, raconte le jeune homme. Il y a eu quatre ans d'étude, ce n'était pas facile, et aujourd'hui, c'est surtout un rêve d'enfant qui se réalise".

Des avions jouets aux simulateurs

Originaire de la Rivière Saint-Louis, Anthony se souvient d'un professeur qu'il avait eu en CE2 : "il me faisait souvent des schémas d'avion, c'est là que j'ai commencé à me passionner".

"Depuis toujours, on le voyait jouer avec des petits avions, puis des maquettes, des consoles de jeux vidéo avec les simulateurs de vols, et ça ne s'est jamais arrêté, poursuit son papa, Bertrand. Je n'avais aucun lien avec l'aviation. Mon fils m'a entraîné dans son rêve et je l'ai accompagné".

C'est son rêve avant tout, il a le mérite de l'avoir porté jusqu'au bout et de l'avoir réussi.

Bertrand Grondin, le papa

 

Patricia et Louis Bertrand Grondin, les parents d’Anthony, fiers de leur fils, devenu le plus jeune commandant de bord de l’aviation civile française à seulement 19 ans.
©Loïs Mussard

 

"Se donner les moyens de réussir"

Pour cette famille, il y a aussi un message à faire passer aux jeunes de l'île. "Anthony donne l'image de l'excellence réunionnaise, de la persévérance, et de la réussite, souligne Bertrand. Les rêves sont réalisables quand on s'en donne les moyens". Anthony Grondin se souvient de ses premiers mois en métropole.

Je suis parti à 15 ans, au début, ce n'était pas simple, il faisait froid, j'étais seul, heureusement je me suis rapidement adapté à la promo.

Anthony

 

Pour sa maman, il n'y avait pas de doute. "Je savais qu'il allait réaliser son rêve, je lui disais "courage, courage!", se souvient, émue, Patricia Grondin. Les autres voyaient qu'il était un peu jeune, moi je voyais qu'il allait réussir. Il me disait : "maman, je vais piloter le petit avion, et plus tard, je piloterais le gros"".

Patricia et Louis Bertrand Grondin, les parents d’Anthony, fiers de leur fils, devenu le plus jeune commandant de bord de l’aviation civile française à seulement 19 ans.
©Loïs Mussard

 

Piloter pour Air Austral, un autre rêve

Anthony a fait beaucoup d'efforts. Sa formation a aussi été un lourd investissement financier pour ses parents. Désormais, avec plus de 200 heures de vol à son actif, Anthony est le plus jeune diplômé de sa promotion, en devenant commandant de bord à seulement 19 ans.

Après l’école d’aviation AéroPyrénées, Anthony va mettre le cap sur Cannes en janvier 2022. Il veut décrocher une qualification spécifique pour opérer des vols sur des Cessna biréacteurs. Ces appareils particuliers lui permettront de postuler sur l'aviation d'affaire en Europe et en France.

Et à la question de savoir quel est son prochain rêve ? Anthony n'hésite pas une seconde : "comme tout pilote réunionnais, c'est de rentrer pour intégrer la compagnie locale et piloter pour Air Austral".