A quoi ressembleront les fêtes de fin d'année à La Réunion ?

coronavirus
Un réveillon du 31 décembre sur les plages de l'Ouest.
Le préfet a tranché: pas de réveillon et de rassemblements ce 31 décembre sur les plages de La Réunion ©IMAZ PRESS
Même si La Réunion est plus épargnée que l’Hexagone par la circulation du Covid-19, les fêtes de fin d’années s’annoncent perturbées. Pas de réveillon du 31 sur la plage, pas de piste de danse, des repas en nombre restreint : à quoi faut-il s’attendre ?
Le 31 décembre prochain, vous ne verrez pas les traditionnelles images de feux d’artifice au-dessus du lagon et de foule se souhaitant "une bonne année" sur la plage, les pieds dans l’eau.

Suite à la réunion hebdomadaire entre le préfet de La Réunion, Jacques Billant, et les maires de l’île, mardi 1er décembre, plusieurs restrictions sont envisagées.
 

Pas de plage et fermeture des bars et restaurants à 00h30

Il n’y aura pas de réveillon de Noël ou du 31 sur les plages de l’Ouest. La fermeture des bars et des restaurant devra se faire à minuit et demi au plus tard durant ces soirs de fête.

"Il y a une décision de maintenir 00h30, mais avec une certaine tolérance, explique Serge Hoareau, le président de l’Association des maires de La Réunion, et maire de Petite-Île. Nous avons bien conscience que ce n’est pas à 00h35 que les forces de l’ordre viendront vérifier si les salles sont vidées". Cette mesure risque d’être commentée par les restaurateurs, tant l’année a été difficile pour leur activité. Les autorités souhaitent que ces repas de fête se tiennent plutôt à domicile et surtout en petit comité.
 

Pas de célébrations du 20 décembre

Serge Hoareau confirme également qu’il n’y aura "pas de célébrations festives pour le 20 décembre". Il n’y aura donc pas le traditionnel défilé dans les rues de Saint-Denis. Des commémorations pourront se tenir, mais avec moins de 50 personnes.

Pour autant, le président de l’association des maires veut relativiser. "A La Réunion, nous avons la chance que les activités se poursuivent, il faut profiter de cette liberté qui est encore la nôtre, assure Serge Hoareau. En métropole, c’est une très grande souffrance pour les milieux de la restauration, de la nuit et des bars".

Le préfet de La Réunion devrait officialiser ces restrictions d’ici la fin de semaine. Il y a deux jours, il a annoncé la reconduite des mesures de lutte contre le coronavirus jusqu’au 15 décembre, date de sortie du confinement dans l’Hexagone. Le port du masque reste obligatoire sur la voie publique, les rassemblements de plus de 6 personnes restent interdits, tout comme les pique-niques.
 

Vers la levée des motifs impérieux ?

Pour les déplacements entre l’Hexagone et les Outre-mer, les motifs impérieux sont aussi maintenus jusqu’à la fin de la période de confinement en métropole. Leur levée devra prendre en compte la situation sanitaire de La Réunion à ce moment-là, d’où l’importance de s’engager dans les efforts de maintien des gestes barrière.
 

Et pourtant, Noël se prépare

En attendant d'en savoir plus, les Réunionnais préparent Noël, seul évènement festif à survivre à la crise sanitaire. Depuis la mi-novembre les ornements et décorations sont accrochés dans les grandes surfaces et les enseignes spécialisés. Tous rêvent d’une belle fête en famille malgré les précautions et les contraintes. Les rayons ne désemplissent pas, et les plus beaux ornements sont partis. Lumières, guirlandes, boules, sapins verts ou enneigés, les yeux écarquillés, les familles courent les rayons qui rivalisent de féeries et de magie. Malgré l’année difficile et la morosité ambiante, les enfants auront leur cadeaux au pied des arbres magnifiés.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :