Accident mortel à Boucan Canot : le chauffard reste en détention provisoire

justice
Cour d'appel Assises
©IPR

Le chauffard de Boucan Canot reste en détention provisoire. La chambre de l'instruction a pris sa décision ce mercredi 6 janvier 2021. En août 2020, il avait percuté une voiture et tué son chauffeur, le fils de l’ancien champion de boxe Jean-René Dreinaza. 

La chambre d’instruction examine depuis lundi une demande de liberté conditionnelle du chauffard de Boucan Canot. Ce mercredi, elle a rendu sa décision. Le chauffeur de l’Audi Q7, à l’origine du décès d’un jeune homme dans un accident, le 14 août 2020, reste donc en détention provisoire en attendant son procès pour homicide involontaire.

Le 14 août 2020, le chauffard, sous l’emprise de l’alcool avait percuté une voiture qui roulait en sens inverse et avait tué le conducteur. Il s’agissait du fils de Jean-René Dreinaza, ancien champion de boxe française. Il était âgé de 29 ans, et se rendait dans un hôtel avec sa compagne pour la demander en mariage. Celle-ci a été blessée dans la collision. 
  

Condamné à trois reprises

Il était en récidive. Auparavant, il avait été condamné à trois reprises pour conduite sous état d’ivresse. Il avait même fait l’objet d’un permis probatoire. Il avait été présenté devant la juge des libertés et de la détention le mardi 18 août, puis placé en détention provisoire et mis en examen pour homicide et blessures involontaires avec des circonstances aggravantes.

Devant la juge des libertés et de la détention, il s’était excusé et souhaitait qu’on lui donne "les moyens de rembourser les victimes."Son avocate avait demandé "une solution alternative à la détention." Des demandes qui n'auront finalement pas été entendues. 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live