publicité

Accident mortel de Saint-Paul : l'enquête avance. Vidéos et prélèvement sur place

Mardi 21 novembre 2017, pendant une demie heure en début d'après-midi, les enquêteurs de la gendarmerie de Saint-Paul sont revenus sur le viaduc et ont fermé la voie sur laquelle s'est produit l'accident pour effectuer des relevés. Par ailleurs, les vidéos des tunnels ont parlé...

© Réunion 1ère
© Réunion 1ère
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
L'enquête de gendarmerie sur l'accident mortel qui s'est produit le 6 novembre 2017 dernier sur le viaduc de Saint-Paul avance à grand pas. Il manque encore les rapports des expertises du système de freinage, il semble de plus en plus évident qu'une vitesse excessive du camion-benne impliqué dans le carambolage mortel soit en cause. L'étude des vidéos de surveillance situées sous les tunnels en amont du lieu du drame, démontrent que le poids lourd roulait à plus de 60 km/h sur la voie lente située sur la droite de la chaussée.

Le camion descendait le viaduc à plus de 60 km/h

Sur les films, les enquêteurs voient passer les deux jeunes femmes installées dans la Twingo, puis le camion frigorifique et le camion-benne. Ce dernier roule beaucoup plus vite que les autres véhicules. Une vitesse qui est estimée au-dessus des 60 km/h maximum autorisé sur la voie réservée aux bus et camions. Le problème de frein, mis en avant par le routier, a peut-être existé, mais il est aussi de plus en plus probable que le mis en cause ai sous-estimé le danger que représentait son véhicule, sa vitesse et la distance de sécurité nécessaire pour s'arrêter compte tenu de la pente et de son chargement...

Sur le même thème

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play