Accidents domestiques: "SOS Mains" lance un appel à la prudence

coronavirus
Accidents domestiques
©France Info
Pendant cette période de confinement, les accidents domestiques se multiplient et le service "SOS Mains" de la Réunion lance
un appel à la prudence.
Que faire pendant cette période de confinement? Lire, se reposer, faire du sport. D'autres réunionnais en congés forcés ont choisi de bricoler ou de jardiner. « Mais attention gare aux accidents", prévient le CHU. " Ces derniers temps, plusieurs opérations de patients victimes d’accident domestiques ont ainsi été réalisées », précise le Dr.Farouk Dargaï, chef du pôle de Chirurgie-Anesthésiologie au CHU Felix Guyon et l'un des responsables du service "SOS Mains".

"SOS Mains" accueille 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 les urgences de la main au CHU Felix Guyon, quel que soit l’âge du patient ou la gravité de l’état général. Ce service dirigé par le Dr.Jaffar-Bandjee Zainoulhoussen compte trois praticiens spécialistes, compétents en microchirurgie.

 

« Le type d’accidents constaté à la maison sont des accidents de cuisine avec le robot ménager,
des accidents dans le jardin avec le taille-haie ou des accidents de bricolage avec
des scies circulaires, des rabots dégauchisseuses, des perceuses... »Farouk Dargaï, chef du pôle de
Chirurgie-Anesthésiologie

 
CHU-Dargaï
Le docteur Dargaï fait face à une multiplication d'accidents domestiques depuis le début du confinement ©CHU Réunion

Le CHU renouvelle donc ses appels à la prudence. Pour beaucoup de gestes, le port de gants appropriés et adaptés est nécessaire. Il faut éviter de bricoler lorsqu’on est fatigué, car le risque d'accident est plus important, en fin de
semaine ou en fin de bricolage, ou quand on est pressé. Idem pour les tondeuses à gazon, il faut rester attentif, en particulier avec les enfants. Les lésions de la main, faute d’une prise en charge adaptée, peuvent avoir des répercussions importantes sur la vie courante, la main étant un outil de travail et un organe sensoriel fondamental.

En France, 1,4 million d'accidents de la main sont enregistrés chaque année: de la petite coupure à l'amputation, ces accidents ont un coût estimé à 3 milliards d'euros pour la collectivité.  Pour éviter les séquelles, il est essentiel de s’adresser pour les accidents graves de la main à des équipes spécialisées parfaitement rodées à cette chirurgie pluridisciplinaire.
 

Que faire lors d’une section de doigt ou de main ?


« Il convient de garder le fragment au frais, vers 10 degrés dans un tissu humide, posé dans un sachet de glace mais pas directement dans la glace, car ça provoque des lésions de gelures avant le transfert en centre spécialise. C'est très important pour pouvoir regreffer la partie sectionnée », répond le Dr.Farouk Dargaï.

En cas de blessure par corps étranger végétal en jardinant, il ne faut pas hésiter à consulter en cas de signes d’infection de la main (rougeur et chaleur locale), dès le début car trop souvent les consultations sont tardives, lorsque l’infection est déjà trop évoluée. Il y a un risque de séquelles irréversibles pouvant aller jusqu’à l’amputation du membre surtout dans la population Réunionnaise où les diabétiques sont nombreux.