L'actu de la région: 2 "mules" interceptées à Madagascar

océan indien
Carte Madagascar
2 mules arrêtées à Antananarivo, aux Comores le projet de révision constitutionnelle a été publié et enfin feu vert pour la production de gaz naturel au Mozambique.
MADAGASCAR: deux « mules » interceptées à l’aéroport

En moins d’une semaine les policiers de l’aéroport d’Ivato à Antananarivo ont arrêté une brésilienne et une bolivienne. Selon l'Express de Madagascar, elles avaient le même itinéraire; elles arrivaient de Sao Paulo au Brésil avec un transit à Johannesburg en Afrique du Sud. La brésilienne avait sur elle 58 capsules de cocaïne pour une valeur de plus de 73 000 euros. Il a fallu les conduire à l’hôpital et, dans le cas de la bolivienne, faire appel à un chirurgien pour extraire la marchandise de ses intestins. Les policiers malgaches n’ont pas de moyens de détection, ils opèrent sur renseignements. Selon la police, la drogue n’est pas destinée au marché malgache. Antananarivo est devenue une plaque tournante vers la Réunion et Maurice.

COMORES: le projet de nouvelle constitution a été présenté, il prévoit le retour de Mayotte aux Comores

Selon Al Watan, la réintégration de Mayotte dans l’ensemble comorien figure dans le préambule de cette constitution. Il y est écrit : « Faire du retour de l’île de Mayotte dans son ensemble naturel est une priorité nationale » Par ailleurs, la nouvelle constitution change les règles de l’alternance des îles au pouvoir communément appelée « la tournante ». Désormais chaque île aurait un président de la République sur un mandat de cinq ans renouvelable une fois. Il n’y a plus de primaire, mais un premier tour général sur l’archipel. Cette nouvelle constitution remet les compteurs à zéro. De ce fait, le président Azali pourrait prétendre à 10 ans de plus au pouvoir. C’est le principal sujet de discorde.
 
20160223 Comores
©Reunion1ere


MAURICE: la polémique enfle au sujet de la vente de la nationalité

Le site mauricien Défimédia écrit que l’opposition et la société civile se mobilisent contre cette mesure. « La grande ouverture de l’économie aux étrangers, surtout dans le secteur immobilier durant la dernière décennie, a toujours suscité des débats passionnés. L’idée de voir des étrangers acquérir des biens immobiliers ou encore contrôler des secteurs d’activités n’a pas toujours plu à tout le monde. L’émergence des zones résidentielles exclusives à forte concentration de ressortissants étrangers, le recours aux salariés étrangers par des entreprises locales et le recrutement des étrangers par des entrepreneurs étrangers opérant à Maurice sont autant de facteurs qui expliquent la réticence de beaucoup de personnes ». Rappelons que cette vente - soit de la nationalité à 1 million de dollars, soit du simple passeport à 500 000 dollars -figure dans le projet de loi budgétaire à Maurice.

MOZAMBIQUE: le gouvernement annonce que la production de gaz naturel commencera en 2023

De gros investissements, notamment italiens et brésiliens, se sont lancées à l’assaut des réserves de gaz au large des côtes nord du pays. Il faudra construire des plateformes d’extraction. Le Mozambique veut éviter que cette activité ne profite qu’à des spécialistes étrangers. Le journal Opaïs rapporte que des cadres mozambicains partiront en formation en Allemagne, en Malaisie et en Angola. 
 
Gaz naturel au Mozambique
©O Païs