Aéroport de Pierrefonds : d’importants travaux pour le pélicandrome du Dash 8

incendies
Le Dash 8 est arrivé à La Réunion.
Le Dash 8 sur le tarmac de l'aéroport de Pierrefonds, à La Réunion. ©Olivier Murat
L’aéroport de Pierrefonds améliore les infrastructures d’accueil du Dash 8. Chaque année, le bombardier d’eau vient à La Réunion durant la saison sèche pour lutter contre les feux de forêts. Des travaux vont être entrepris sur le pélicandrome.

Le SDIS recense chaque année à La Réunion une quinzaine de feux de forêt, 500 feux de broussailles et 150 feux de cannes. Depuis 10 ans, le Dash 8 vient renforcer le travail des pompiers au sol.  

L’avion bombardier d’eau atterri début octobre et redécolle pour la métropole à la fin décembre. Il est entreposé sur le tarmac de l’aéroport de Pierrefonds.    

Des travaux sur le pélicandrome

L’infrastructure aménagée pour les avions commerciaux accueille aussi le Dash 8 mais, sans réelle autonomie. Ce ne sera plus le cas d’ici septembre.  

Alors qu’il se garait jusque-là sur l’aérodrome Sud, bientôt il aura son propre parking grâce à des travaux engagés par l’Etat et les collectivités pour un montant de 2,9 millions d’euros.  

Le pélicandrome, dispositif installé sur le tarmac de l’aéroport de Pierrefonds pour accueillir le Dash 8, va devenir une entité à part entière.    

Des infrastructures indépendantes

Nous travaillons maintenant depuis un an avec les services de l’Etat, avec le SDIS, avec la Sécurité Civile, pour faire une extension de la zone de parking actuelle afin que le Dash 8 puisse disposer d’installations, d’infrastructure qui le rendent totalement autonome.

Didier Prugnières, directeur du syndicat mixte de Pierrefonds

Il y aura donc d’un côté le pélicandrome, avec la Dash 8, et de l’autre les vols commerciaux de Pierrefonds. L’activité commerciale de l’aéroport sera ainsi séparée du fonctionnement du pélicandrome, et notamment des opérations du Dash 8, confirme Didier Prugnières.    

Une reprise espérée de l’activité commerciale

Jusqu’à présent, le fait qu’il y ait le Dash 8 entrave un peu l’activité commerciale de l’aéroport ", précise-t-il.  

Une activité commerciale à l’arrêt depuis le début de crise Covid, mais qui devrait reprendre dans quelques semaines.