Affaire Morby : l'audience reportée au 12 mai prochain

justice
Justice
©Delphine Poudroux

Deux membres de la famille Morby avaient rendez-vous avec la justice ce mercredi après-midi pour répondre de tentative d’extorsion. Arrivés sous bonne escorte au tribunal de Champ-Fleuri, les 2 hommes sont retournés en prison en attendant leur audience, finalement reportée au 12 mai prochain.

Ce mercredi après-midi, Jean Danio Morby et son neveu Steven devaient être jugés en comparution immédiate tribunal de Champ-Fleuri. Ils étaient mis en cause dans une affaire de tentative d’extorsion de fonds et de biens.

Interpellés lundi par les policiers du Raid, ils ont été placés en garde à vue. A l'audience prévue ce mercredi 14 avril, peu de personnes dans la salle. Les entrées ont été filtrées par les forces de l'ordre pour éviter tout débordement. Les membres du Raid étaient présents pour veiller à la sécurité des lieux.

L'arrivée des prévenus au tribunal de Champ-Fleuri ce matin :

Arrivée de la famille Morby au tribunal avant leur procès

A la barre les deux hommes ne se sont pas expliqués sur le fond du dossier. Leurs avocats ont demandé un délai supplémentaire pour mieux préparer leur défense et pour que le procès puisse se faire dans la sérénité. Après délibération, le tribunal a finalement reporté le procès au 12 mai prochain.

Les prévenus sont retournés à la prison de Domenjod en attendant d'être à nouveau traduits en justice.

Rappel des faits

A l’origine de cette affaire, une famille à la réputation de gros bras qui semble-t-il n’a pas voulu manquer une opportunité de s’enrichir. Les faits reprochés remontent à juillet 2020, l’oncle et le neveu sont soupçonnés d’avoir fait chanter un entrepreneur sudiste, allant jusqu’à menacer sa famille. 

Tout commence après un banal accrochage entre deux véhicules, à Saint-Pierre. Les choses se compliquent lorsque Jean-Danio et Steven Morby s’en mêlent, ils affirment que leur véhicule a été endommagé par les débris qui jonchent le sol.

L’oncle et le neveu estiment à plusieurs milliers d’euros le montant du préjudice, et c’est à l’auteur de l’accident, propriétaire d’une voiture de luxe qu’ils demandent de payer. L’homme refuse, mais cela n’aurait semble-t-il pas freiner l’avidité des Morby.

Les semaines passent et la somme réclamée atteint plusieurs dizaines de milliers d’euros. Le conducteur et l’un de ses proches auraient été harcelés, jusqu’à recevoir la visite de leurs racketteurs présumés.

Les deux Portois devront s’en expliquer à la barre le 12 mai prochain, environnement qu’ils connaissent bien, au regard de leurs casiers judiciaires respectifs.

Pour l'heure en tout cas, l'un, Jean Danio Morby tend plutôt à reconnaître les faits tandis que l'autre, son neveu Steven, se présente plutôt dans le rôle de suiveur lors de ces actes selon son avocat.

(Re)voir le reportage de Delphine Poudroux :

Famille Morby au tribunal