L'affaire de Terre Rouge revient en appel ce jeudi

justice
20170125 Terre Rouge
Archives . Juin 2016 ©Réunion1ère
A quelques mois des élections législatives la Cour d'appel examine une affaire de discrimination à l'embauche pour laquelle trois personnalités politiques ont été condamnées à des peines d'inéligibilité.
Le tribunal correctionnel de Saint-Pierre, en juin dernier, a condamné dans l’affaire de Terre Rouge Nassimah Dindar, Jean-Jacques Vlody et Bachil Valy à des peines d'inéligibilité, de prison avec sursis et à des amendes pour discrimination à l'embauche.
 
Nassimah Dindar avait été condamnée à 8 mois de prison avec sursis, trois ans d'inéligibilité.
Jean-Jacque Vlody, député, avait écopé de 6 mois de prison avec sursis et 18 mois d'inéligibilité.
Bachyl Vali, le maire de l'Entre-Deux, 4 mois de prison avec sursis et 1 an d'inéligibilité.

Ces personnalités politiques, étaient en 2008 au Conseil général du Palais de la Source et siégeaient au conseil d'administration du foyer de Terre Rouge.
Juste après l’élection de Nassimah Dindar à la présidence de l’assemblée, des salariés du foyer de Terre-Rouge étaient licenciées. D’autres étaient embauchés sans avoir les compétences requises pour travailler dans un tel établissement.
 
L’affaire revient en appel ce jeudi. Les débats s’étaleront sur deux jours.  
 
En images avec Pascal Souprayen.
©reunion



Les Outre-mer en continu
Accéder au live