réunion
info locale

Crise sociale: des affrontements éclatent au Port Est ce lundi

social
Port Est
©Imaz Press Réunion
Des affrontements ont débuté en début d'après-midi au niveau du Grand Port maritime. Après avoir jaugé les forces de chaque camp durant plusieurs heures, les événements ont finalement dégénérés vers 14h30 entre manifestants et contingents de gendarmerie. 
Pourtant tout avait débuté de manière plutôt calme ce lundi du côté du Port Est. Des irréductibles Gilets Jaunes maintenaient leur barrage au niveau du rond-point d'accès à la cité maritime. Déçus des revendications transmises hier à la Ministre et au Préfet dans le Livre Jaune, ils s'entretenaient sur d'éventuelles nouvelles propositions à évoquer avec leurs compères des autres points de blocage. 
Port Est
©Réunion La 1ère
Hors, la Préfecture avait lancé une mise en garde durant le week-end. Bloquer le Port Est, c'est asphyxier l'économie de l'île. Près de 2 600 containers, de denrées périssables pour certains, sont en souffrance sur les quais depuis le début du mouvement le 17 novembre dernier. L'interprofession de l'enceinte portuaire tirait encore la sonnette d'alarme ce matin évoquant un risque de pénurie.

Sur les coups de midi, les gendarmes entrent en piste.

Les Gilets Jaunes, avertis semble-t-il de l'arrivée en masse des forces de l'ordre, prennent la poudre d'escampette dans un premier temps. Ne laissant, pour preuve de leur présence sur les lieux, que quelques palettes étalées ci et là. 
Port Est
©Imaz Press Réunion
Les gendarmes se mettent en place devant les grilles et une ouverture du Port Est est envisagée. Mais le ouf de soulagement sera de courte durée pour ceux qui espèrent la livraison des containers et la libération du poumon économique de l'île. 

Vers 14h30, les premières grenades lacrymogènes explosent

Après un duel des nerfs entre manifestants et forces de l'ordre, la tension monte très rapidement avant d'exploser. Les grenades lacrymogènes fusent de toute part pour repousser les quelques 200 personnes présentes. Certaines bombes atterrissent sur les habitations situées à proximité. L'enceinte portuaire se drape d'un épais nuage blanc. 
lacrymos port est
©Imaz Press Réunion
Très vite, les manifestants ripostent avec des jets de projectiles divers. Des affrontements qui persistent tout au long de l'après-midi.
affrontements port est
©Michelle Bertil
Les manifestants finissent par s'éparpiller dans les rues adjacentes au Port Est. Galets contre lacrymos continuaient de rythmer la vie des portois aux alentours de 17h. 

Voyez le reportage de Michèle Bertil, Thierry Chapuis et Jean-Claude Toihir : ​​​​​​
©reunion

 
Publicité