Air Austral : Marie-Joseph Malé quitte ses fonctions de PDG, Joseph Bréma assure l'intérim

transports
Marie-Joseph Malé quitte ses fonctions de PDG d'Air Austral
Marie-Joseph Malé quitte ses fonctions de PDG d'Air Austral, Joseph Bréma assure l'intérim. ©GHIGHI / Air Austral
Des changements se profilent au sein de la compagnie aérienne régionale. Le PDG Marie-Joseph Malé quitte ses fonctions. "Ce fut un honneur pour moi", réagit-il, après dix ans à la tête d'Air Austral.

Une nouvelle gouvernance se met en place pour le renouveau d’Air Austral. Un conseil d'administration se tenait ce mardi soir, 14 juin 2022, au siège de la compagnie aérienne à Sainte-Marie, dès 18h.

A l’ordre du jour, la transition de gouvernance, en préalable à l’arrivée de nouveaux actionnaires. La présidente de la Sematra Huguette Bello n'était en tout cas pas présente. 

Regardez le reportage de Réunion La 1ère : 

Air Austral : Malé débarqué officiellement

Joseph Bréma assure l'intérim

Le départ de Marie-Joseph Malé, le PDG de la compagnie, y a été acté. C'est Joseph Brema, directeur général délégué en charge des affaires économiques et financières, qui "assurera la transition jusqu'à la mise en place de la nouvelle gouvernance", confirme Air Austral par voie de communiqué. 

Un préalable à l'arrivée de nouveaux investisseurs 

Le départ de Marie-Joseph Malé avait déjà été évoqué sous l’ancienne mandature de la Région.

Au mois d’avril, un groupe d’actionnaires locaux avait affiché son intérêt pour la compagnie aérienne. L’offre de ce consortium, Newco, aurait eu la préférence du comité interministériel de restructuration industrielle (CIRI). Mais il doit confirmer un accord d'ici le 30 juin 2022. Ce fonds réunionnais comprend entre autres, parmi une dizaine d’entrepreneurs de La Réunion, le groupe Deleflie. 

Après l'annonce de son départ, Marie-Joseph Malé affirmait en tout qu'une "solution pérenne" avait été trouvée. 

Ma mission première a été d’accompagner le redressement d’Air Austral de la crise, c’est pour cela que je suis arrivé en 2012, et ça a toujours été ma priorité. Il était aussi important pour moi de l’accompagner cette dernière année jusqu’à ce que je sois convaincu qu’une solution pérenne soit trouvée. Elle l’est aujourd’hui avec un groupement d’investisseurs Réunionnais. Je pars donc rasséréné et confiant sur son avenir. (...) Je laisse Joseph Bréma prendre la relève en tant que PDG, assurer la transition et apporter toute son assistance aux futurs actionnaires durant cette phase cruciale.

Marie-Joseph Malé

Dix ans à la tête d'Air Austral 

Marie-Joseph Malé avait pris les fonctions de PDG d’Air Austral le 1er mai 2012, succédant à Gérard Ethève. Il avait été nommé le 20 avril 2012, avec pour mission d'accompagner le redressement de la compagnie. 

"Le Business Plan établi et mis en œuvre à son arrivée aura permis à Air Austral de retrouver l’équilibre en seulement une année et d’amorcer par la suite une nécessaire transformation dans l’objectif d’assurer sa pérennité. En 2017, pour faire à l’arrivée d’un Low Cost, il a déployé une stratégie de différenciation rentable afin de retrouver l’équilibre en 2019", rappelle la direction d'Air Austral dans un communiqué. 

Le désormais ex-PDG quant à lui, s'est dit fier de tout ce qui avait été accompli et "de la montée en compétence de l’ensemble du personnel". 

Ce fut un honneur pour moi d’occuper le poste de Président Directeur Général d’Air Austral durant 10 belles années, riches, passionnantes. J’ai travaillé aux côtés de gens remarquables, volontaires et formidablement engagés dans le développement de leur compagnie.

Marie-Joseph Bréma

"Une fierté et un immense honneur"

Celui qui assure désormais la transition, Joseph Bréma, remercie quant à lui son prédécesseur pour son engagement, et se dit pour sa honoré de cette nouvelle fonction de PDG, en tout cas jusqu'à l'arrivée d'une nouvelle gouvernance. 

C’est une fierté et un immense honneur de succéder à Marie-Joseph Malé avec qui j’ai pris plaisir à travailler. Durant cette phase transitoire j’entends inscrire mes missions au service de l’intérêt de l’entreprise et la continuité du fonctionnement de la compagnie.

Joseph Bréma, nouveau PDG d'Air Austral par intérim

Des salariés inquiets 

De son côté, le personnel dit ne pas avoir été mis au courant, et reste inquiet de la situation. Ces derniers mois, un plan de départ volontaire avait abouti à la perte de 170 personnes au 31 mars 2022, dénonce-t-il. Les pilotes eux, ont dû renoncer partiellement à leur 13ème mois. 

Quoi qu’il en soit, alors que de grands changements se profilent au sein de leur compagnie, les salariés d'Air Austral souhaitent, au-delà de la pérennisation de l'activité, que l’identité réunionnaise de la compagnie soit préservée, excluant donc une éventuelle fusion avec d’autres compagnies telles que Corsair ou Air Caraïbes. 

"On avance" 

Un premier comité social et économique après le départ de Marie-Joseph Malé doit se tenir ce jeudi 16 juin 2022. Les salariés eux, espèrent ainsi voir s'améliorer le dialogue social. 

Pour le SNPNC, on va dire que c'est une bonne nouvelle, parce que ça veut dire qu'on avance, maintenant il faut qu'on aille vers du positif, vers une évolution de la compagnie. (...) Au niveau du dialogue social, je ne vais pas le regretter, mais en tant que financier, il y aura un certain regret de le (Marie-Joseph Malé, ndlr) voir partir.

Baptiste Dei-Tos, SNPNC

En ce qui concerne l'arrivée éventuelle, encore en cours de discussion, de nouveaux investisseurs au capital d'Air Austral, le syndicat considère que c'est là "une très bonne nouvelle". 

Avoir un investisseur local, qui a connaissance des Réunionnais, des clients qui voyagent sur notre compagnie, mais aussi du tissu économique qu'il génère sur l'île, c'est vraiment un atout.

Baptiste Dei-Tos, SNPNC

Les précisions de Baptiste Dei-Tos, du Syndicat du personnel navigant commercial (SNPNC), sur Réunion La 1ère : 

Baptiste Dei-Tos : SNPNC (Syndicat du personnel navigant commercial) .Air Austral : Malé débarqué officiellement, un avenir en pointillés

Des millions d'euros de financements publics 

Ces dernières années, Air Austral a affiché une santé financière dégradée, nécessitant des financements publics conséquents pour traverser la crise Covid : 120 millions d’euros en 2020, et 60 millions en 2021, sous forme de prêts garantis par l’Etat, de prêt d’actionnaire octroyé par la Région, ou d’aide directe. Aujourd'hui, le déficit atteint les 220 millions d'euros.