publicité

Alliance Police Nationale menace de porter plainte contre la page Radar 974

Le syndicat Alliance Police Nationale lance un appel aux administrateurs de la page Facebook Radar 974, suite à des publications qu'il juge "outragentes".

© D.R
© D.R
  • Par Lise Hourdel
  • Publié le , mis à jour le
Dans un communiqué, le syndicat Alliance Police Nationale dénonce des propos incitant à la haine du policier sur les réseaux sociaux. Des photos d'agents en service, accompagnées de commentaires insultants tels que "les chiens, les bâtards", ont en effet été publiées sur la page Facebook Radar 974. 

Le syndicat de Police demande donc aux administrateurs de la page de modérer les publications, faute de quoi il se réserve le droit de déposer plainte. Il rappelle que le policier, dont la mission est de faire règner l'ordre, faire appliquer la loi, protéger les personnes et les biens, doit être respecté.

Le reportage de Jean-Régis Ramsamy et Marie-Ange Frassati.

Insultes policiers sur les réseaux sociaux
Reportage  -  Réunion la 1ère  -  Jean-Régis Ramsamy et Marie-Ange Frassati

 

1 529 828 704

L'équipe de Radar 974 a tenu à répondre au syndicat en début d'après-midi, en voici l'intégralité :

" Nous republions notre réponse, qui se trouvait en commentaire suite à la publications concernant une news dans les médias concernant le groupe radar 974.

Depuis le début de cette année (2018) la modération a été renforcée, elle est également plus vigilante concernant les insultes et les incitations à la haine. Les publications d’insultes envers les forces de l’ordre sont supprimées sur radar 974, les rappels aux règlements sont publiés par les modérateurs

Comme je l’ai écris plus haut, ce genre de publication est supprimé dans les minutes qui suivent et la personne est banni du groupe (supprimer du groupe et impossible de le rejoindre). Ici, nous avons une personne inscrite le 12 Juin 2018, aucune publication à son actif. Après vérifications des logs (journal d’activité de la modération du groupe), aucun administrateurs et modérateurs n’ont supprimé une publication de cette personne. Et lorsqu’il n’y a pas de trace d’activité de la modération concernant la dite personne, nous concluons tout simplement que cette personne à supprimer d’elle même sa publication.

Si cette personne poste cette publication sur le groupe (insulte + photo de visage), non seulement la modération la verra (si ce n’est pas dans le minutes qui suivent) mais en plus les membres du groupe le signaleraient (spam de notification pour les modérateurs, et on est habitué). Et ils sont beaucoup à signaler ce genre de publication puisque beaucoup d’entre eux n’apprécie guère ce genre de publication et que le groupe n’est pas fait pour ça).

Il reste seulement à en conclure que ce genre de publication a été posté en cours de nuit (il y a deux semaines) sur le groupe afin d’en faire une capture d’écran, puis supprimé, pour au final se retrouvé dans une news dans les médias.

Quel médias ? Qui veut jouer avec l’essence ? Jouer avec l’essence c’est peut être bien pour eux, mais le suicide ça se fait tout seul en général."

- L'équipe radar 974.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play