Angélique, victime de harcèlement, témoigne

santé
Rahabia Issa - Jean-Pierre Picard ©reunion
Elle a été victime de harcèlement de la part de ses supérieurs hiérarchique. Elle est en congés de maladie.
Le harcèlement a duré six mois, avant qu'Angélique ne craque.
Elle a pourtant tout fait, à son poste de cadre dans une administration publique, pour répondre aux exigences de la hiérarchie.

C’est la première fois qu’Angélique ose se confier : "J'ai été poussée à un état de fatigue extrême. Comme je fournissais ce que l'on me demandait, on me demandait toujours plus. Je commençais à 7h et finissais à 22h... et comme vous êtes pointé du doigt comme étant la cause du dysfonctionnement... vous essayez de travailler et vous avez de plus en plus de difficultés pour le faire et on vous tient responsable de ce résultat."