publicité

Assises : Donovan et Sadzoute ont fait appel

En mai 2017, les deux prévenus sont condamnés à 14 ans de réclusion criminelle pour violences aggravées par plusieurs circonstances ayant entraîné une infirmité permanente. Une énième guerre de bandes sur laquelle les jurés vont se pencher pendant deux jours.

© capture d'écran jweel.com
© capture d'écran jweel.com
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
Pendant deux jours, les jurés de la cour d'assises vont se pencher sur un dossier de violences volontaires aggravées par plusieurs circonstances et ayant entraîné une infirmité permanente. Déjà jugés en 2017, Alexandre Sadzoute-Imangue et son cousin Donovan ont été condamnés à 14 ans de réclusion criminelle pour ces faits qui remontent au 20 décembre 2014. Ce jour-là, deux coups viennent de retentir dans un immeuble du Port. Mickaël Arzeux s'écroule à l'entrée de son appartement, il est gravement touché, survivra à cette agression, avec un handicap à vie.

Quelle peine en appel ?

Les inspecteurs de police appréhendent rapidement les deux prévenus qui passent aux aveux. En fait, l'histoire débute, le 19 décembre, Arzeux va mettre en fuite de jeunes hommes qui passent à tabac d'un jeune du quartier. L'un des deux fuyards n'est autre qu'Alexandre Sadzoute-Imangue. Sans le savoir, le courageux voisin est devenu une cible. C'est donc armés de fusil de chasse qu'Alexandre, son cousin et un ami se présentent au domicile d'Arzeux. Alexandre et Donovan ne lui laissent aucune chance et comme dans les mauvaises séries B, ils ouvrent le feu. Il y a un peu moins d'un an, les deux caïds portois avaient été condamnés à 14 ans de réclusion criminelle, une peine qui pourrait être alourdie en appel. 

Sur le même thème

  • justice

    Une histoire d'amour derrière les barreaux !

    Cazanova Agamemnon va t’ il sortir de prison ? Une commission parisienne composée d'experts a donné un avis favorable à sa demande de libération conditionnelle. Et depuis, la femme du plus ancien détenu de France vit dans l'espoir de mener enfin une vie de couple.

  • justice

    Tribunal administratif : le collectif anti-paillotes débouté

    Les requêtes déposées par le collectif de Défense du Domaine Public Maritime jugées irrecevables. Les plaignants demandaient l'annulation des autorisations d'installation des paillotes, le magistrat a estimé qu'ils n'étaient pas fondés à effectuer cette démarche.

  • justice

    Casanova Agamemnon libérable !

    Le collège d'expert chargé de se prononcer sur la possible libération de Casanova Agamemnon vient de rendre un avis favorable. Le Réunionnais, plus ancien détenu de France, est incarcéré au centre de détention de la Pointe-des-Galets où il s'est marié le 27 novembre 2017. 

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play