Avec ou sans pass sanitaire, le dépistage des cancers se poursuit

coronavirus
Cancer de la peau traitement innovant nanoparticules 081220
©Michelle Bertil
Dans ce contexte sanitaire, il est un autre fléau qui ne s’est pas mis en mode pause, c’est le cancer qui continue de sévir. D’où le message préventif du centre régional de coordination des dépistages des cancers de la Réunion, rappelant que le pass sanitaire n'est pas nécessaire pour le dépistage

Pas besoin d'avoir un pass sanitaire pour se faire dépister ! C'est le message du centre régional de coordination des dépistages des cancers de la Réunion. " Il n'est pas nécessaire d'avoir un pass sanitaire pour se faire dépister du cancer du sein dans les différents cabinets de radiologie. Il en est de même pour les sages-femmes ou médecins traitants qui suivent les patients concernés par le dépistage du côlon ou du col de l'utérus " ajoute le Dr Raphaële Hoarau, radiologue.

45 000 invitations au dépistage chaque mois à La Réunion

Pourtant, chaque mois, le centre régional envoie près de 45 000 invitations au dépistage, mais force est de constater que depuis la crise Covid, certains patients ne donnent pas suite à ce courrier. Des dépistages qui permettent pourtant de diagnostiquer tôt certains cancers, avant même l’apparition de symptômes et de pouvoir mieux les soigner. " Nous devons convaincre car 90% des cancers peuvent être guéris s'ils sont pris à temps " déclare Dr Katia Slama Médecin coordonnateur au Centre régional de coordination des dépistages des cancers à La Réunion.

" Nous voyons arriver des cancers à des stades plus avancés "

Selon le Dr Sandrine Bordier, médecin généraliste et secrétaire de l'Union régionale des médecins libéraux océan Indien : " toute la chaîne de prise en charge du dépistage des cancers jusqu'au traitement est ralentie du fait de cette épidémie. Malheureusement nous voyons arriver des cancers à des stades plus avancés "

Il est primordial de ne pas négliger les consultations car la prévention c'est ce qui permet d'établir un diagnostic très rapidement. C'est pourquoi " il faut encourager les réunionnaises à consulter leur sage-femme, gynécologue ou médecin traitant dans le cadre régulier de leur suivi gynécologique dans leur parcours de soin " précise le Dr Phuong Lien Tran Gynécologue-obstétricien au CHU. 

1 Réunionnais sur 3 est concerné par le dépistage des cancers

Au total chaque année, près de 400 000  Réunionnaises et Réunionnais sont invités à faire leur dépistage.

  • 1 Réunionnais(e) sur 3 est concerné(e) par le dépistage des cancers
  • 384 cancers du sein détectés en 2019-2020
  • 59 cancers du col de l’utérus détectés en 2013
  • 82 cancers du côlon détectés en 2019-2020

Dans le cadre du dépistage organisé, l'analyse est prise en charge à 100 %, sans avance de frais.