Batsirai : La Réunion passe en pré-alerte cyclonique

cyclones
batsirai 30.01 16h00
Alors que le cyclone tropical est attendu au plus près mercredi soir, la préfecture parle désormais de menace potentielle et déclenche le niveau "pré-alerte cyclonique jaune" dès ce dimanche 30 janvier à 18h.

La Réunion passe en pré-alerte cyclonique niveau jaune à compter de ce dimanche 30 janvier à 18h, annonce ce soir la Préfecture de la Réunion. 

Qualifié de "dangereux" par Météo France, le cyclone tropical baptisé Batsirai évolue à environ 1 200 kilomètres à l’Est-Nord-Est de La Réunion. A ce stade, les vents les plus puissants avoisinent les 200 km/h et le cyclone se déplace sur une trajectoire Ouest-Nord-Ouest à 17km/h.

Le système devrait passer au plus près de La Réunion le mercredi 2 février en soirée ou dans la nuit de mercredi à jeudi à une distance dont l’estimation est à ce jour de 100 à 400 km.

"Menace potentielle"

"Même si le cœur du cyclone devrait épargner l’île", indique la préfecture, "des conditions météorologiques dégradées devraient être observées sur le territoire dès le mardi 1er février en fin de journée (vents forts en rafales, précipitations potentiellement intenses, forte houle)."

"Batsirai présente donc une menace potentielle pour l’île dans un délai de 72h", indiquent les services de l'Etat.

C'est dans ce contexte que, le préfet de La Réunion a décidé de déclencher le niveau "pré-alerte cyclonique" du dispositif spécifique ORSEC* Cyclones ce jour, à compter de 18h.

Les recommandations

A ce stade, il est recommandé de :

  • Se tenir informé régulièrement sur l’évolution du phénomène en suivant les prévisions météorologiques à la radio ou à la télévision ou sur les répondeurs de Météo France : le 08.92.68.08.08 pour les prévisions météorologiques et le 08.97.65.01.01 pour le point cyclone ;
  • Ne pas entreprendre de longues randonnées en montagne ou des sorties en mer ;
  • Vérifier ses réserves : conserves, eau en bouteille, piles, médicaments pour les personnes en cours de traitement médical ;
  • Ne pas s’approcher du rivage en cas de houle ;
  • Vérifier les toitures et les fermetures des locaux d’habitation ;
  • Vérifier l’arrimage des machines, outils et matériaux sur les chantiers ;
  • S’assurer de connaître le numéro du centre d’hébergement le plus proche de son domicile, au besoin en appelant sa mairie ;
  • Contacter son établissement de santé habituel pour les personnes qui suivent un traitement médical, en particulier les insuffisants rénaux et les insuffisants respiratoires.
  •  Numéros de téléphones utiles : SAMU 15 ou 112 en cas de difficultés, Pompiers 18, Police et Gendarmerie 17.